35001 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

GRIPPE: D’ici 5 ans, le vaccin universel stoppera la transmission et l’évolution du virus


Actualité publiée le 28-02-2012
PNAS

Générer une nouvelle classe de vaccins contre la grippe, de longue durée, qui puisse générer des anticorps contre un large éventail de virus de la grippe, permettrait d’éviter le vaccin annuel contre la grippe et d’augmenter la couverture vaccinale. Cette modélisation de l'Université de Princeton montre, pour la première fois, qu’un vaccin universel pourrait permettre la prévention de la grippe à grande échelle en limitant à la fois la capacité du virus de la grippe à diffuser et à muter. C’est un encouragement à cette recherche de longue haleine, en cours dans de nombreux laboratoires du monde entier, dont les NIH, vers ce vaccin presque idéal. Des informations utiles pour les institutions de recherche et de Santé publique. A découvrir dans les Comptes-rendus de l’Académie des Sciences américaine (PNAS).

L’objectif du vaccin universel est de cibler les parties relativement immuables du virus et d’entraver sa capacité à évoluer et à échapper à l'immunité, les vaccins actuels ciblant, quant à eux, les composants les plus adaptables de l'agent pathogène.

Cette équipe de Princeton montre qu’un vaccin universel permettrait d’atteindre un contrôle sans précédent non seulement des épidémies de grippe saisonnière mais contribuerait à réduire fortement les flambées liées à de nouvelles souches. Le vaccin universel apporterait même une « protection croisée », disent les chercheurs, qui viendrait renforcer et s’ajouter à l'efficacité des vaccins actuels.

Passer de la réponse à la prévention : Ce vaccin universel nous permettrait de passer du stade de réponse à l’épidémie au stade de prévention généralisée, résume, Nimalan Arinaminpathy, chercheur au Département d'Ecologie et de biologie évolutive de Princeton, auteur principal de l’étude. « Notre modèle fournit une base conceptuelle solide des objectifs qu’un tel vaccin nous permettrait d'atteindre ».

Vers une immunité collective : Les chercheurs ont simulé l'effet d'une protection croisée du vaccin sur une pandémie de grippe et sur une proportion vaccinée de la population. Ils ont combiné les dernières données sur les essais de candidats-vaccins, les modèles les plus récents de propagation, les données d’évolution du virus et les données épidémiologiques. Ils ont créé 3 niveaux de réduction possible de la contagiosité permise par le vaccin, -25% (rouge), -50% (bleu) et -75% (vert). Avec sa plus grande efficacité, le vaccin entraîne une «immunité collective» ou une résistance générale élevée contre le virus, même si seule une partie de la population est vaccinée. La propagation de l’infection est réduite à néant, même si la population n’est vaccinée qu’à 70%.

Impact épidémiologique et impact viral : « Cette étude est la première à se pencher sur les conséquences de la prochaine génération de vaccins, tant en termes d'impact épidémiologique que d’impact sur l’évolution du virus », explique Lloyd-Smith, du même Département de Princeton, co-auteur de l’étude. C’est aussi une incitation forte pour les laboratoires à poursuivre leurs recherches comme des indications précieuses pour les institutions de santé publique.

Les chercheurs suggèrent également l’arrivée à 5 ans, d’une nouvelle génération de vaccins. Enfin, ils constatent qu’en mettant un frein à la transmission de la grippe, ils mettraient aussi un frein à l’évolution du virus.  La lutte contre la grippe s’est toujours heurtée à l’évolution du virus, mais avec la protection croisée apportée par le vaccin « saisonnier » et le vaccin universel, les chercheurs suggèrent un ralentissement brutal de la transmission du virus et de son évolution.

Source: PNAS doi: 10.1073/pnas.1113342109 PNAS February 21, 2012 vol. 109 no. 8 3173-3177 « Impact of cross-protective vaccines on epidemiological and evolutionary dynamics of influenza

Accéder aux dernières actualités sur les Vaccins universels

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 28/02/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Prévention - Santé publique
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
SUPPLÉMENTATION: Trop de fer pourrait bousiller l’ADN de nos vaisseaux sanguins
Actualité publiée il y a 6h30mn
PSYCHO: Se sentir plus vieux que son âge, c’est déjà faire un pas vers l’hôpital
Actualité publiée il y a 8h23mn
ÉMOTION: La solitude isolée à son tour dans le cerveau
Actualité publiée il y a 8h20mn
COLITE ULCÉREUSE: Du vinaigre pour calmer et rétablir le microbiote
Actualité publiée il y a 8h22mn
MICI: Le microbiote fongique, une nouvelle cible prometteuse
Actualité publiée hier
CANCER de la PROSTATE: Odoreader, le test qui le détecte dans les urines
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE: Des exercices de résistance pour retrouver une qualité de vie
Actualité publiée hier
DIABÈTE de type 1: Ils produisent des bêta à partir de cellules de peau
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Et si on prenait exemple sur les naturellement minces?
Actualité publiée il y a 2 jours
GROSSESSE: L'exposition au paracétamol accroît le risque d’asthme chez l’enfant
Actualité publiée il y a 2 jours
CERVEAU: Son connectome explique les différences de comportement entre hommes et femmes
Actualité publiée il y a 2 jours
PLAIE INFECTÉE et MALODORANTE: Pourquoi il faut penser pansement au charbon
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ: Un stress modéré active la graisse brune et favorise la perte de poids
Actualité publiée il y a 2 jours
PLAIES CHRONIQUES: Le miel se révèle aussi un super antifongique
Actualité publiée il y a 3 jours
PARALYSIE: Stentrode ou l’idée d’une colonne vertébrale bionique
Actualité publiée il y a 3 jours
VIH: Coincer le virus dans le tractus génital féminin
Actualité publiée il y a 3 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Plus d’intensité, plus de neurones !
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE: L’effet bénéfique d'une supplémentation en vitamine D
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: L'enzyme detox et naturelle qui élimine le glucose
Actualité publiée il y a 5 jours
PSYCHO: Pourquoi les émotions positives ne sont pas toujours positives
Actualité publiée il y a 6 jours
FIBROMYALGIE: La consommation d’alcool réduit le handicap et la douleur
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause
Actualité publiée il y a 7 jours
DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle
Actualité publiée il y a 5 jours
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée il y a 8 jours
Journée mondiale de l’ÉPILEPSIE : 4 axes pour une meilleure maîtrise des crises
Actualité publiée il y a 4 jours
PRÉMATURITÉ: La musicothérapie apporte de l'humanité dans les soins
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE: Pourquoi sa pratique en routine est bénéfique pour le muscle
Actualité publiée il y a 4 jours
PLAIES CHRONIQUES: Détecter l'infection au chevet du patient
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER du SEIN: La méditation pour réduire le stress de la biopsie
Actualité publiée il y a 4 jours
ALZHEIMER: L'effet neuroprotecteur de certains antihypertenseurs
Actualité publiée il y a 4 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques