35233 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

GÉNOME: L’ADN poubelle dévoile son rôle dans l’assemblage des gènes


Actualité publiée le 08-01-2013
Nature Structural & Molecular Biology

Cette recherche de l'Université de Caroline du Nord dévoile le rôle régulateur important joué par l’«ADN poubelle», au sein de chacun de nos gènes. Alors que les premiers résultats de l’étude Encode sur l'organisation du génome humain attribuaient, pour la première fois, une fonction biologique à notre ADN dit « poubelle », cette nouvelle recherche de l’Université de Californie Los Angeles, publiée dans la revue Nature Structural & Molecular Biology, confirme et précise son influence sur l’assemblage de nos gènes.

En fait, elle révèle des bribes d'informations contenues dans ce junk ADN –qui ne code pas pour des protéines- qui peuvent modifier la façon dont un gène est assemblé. De petites séquences d'information génétique qui conditionnent le processus d’épissage du gène (ou son inhibition), c’est-à-dire le processus par lequel les ARN transcrits à partir de l'ADN vont être coupés et assemblés pour donner l’ARN final. Ainsi, dans un processus appelé épissage alternatif, un seul gène peut coder pour plusieurs protéines avec différentes fonctions biologiques et le génome humain avec ses 20.000 gènes peut ainsi gérer la synthèse d’un très nombre de protéines (Voir dessin ci-contre : un intron (en vert) est lié par l'intermédiaire de liaisons possibles aux exons par la gauche et la droite).  Enfin, un grand nombre de maladies sont causées par la dérégulation de l'épissage d’un gène au cours duquel le gène n'a pas été coupé et collé correctement.

Exons et introns : Le Pr Zefeng Wang, professeur adjoint de pharmacologie à l'École de médecine de l'UNC et auteur principal de l’étude explique simplement le processus en question en le comparant à un montage de film cinématographique dont on va supprimer ou remonter certaines séquences. Il rappelle que seuls 10% à 20% du génome code pour des protéines dans des régions « codantes » nommées « exons », les 80 à 90 autres % étant des régions intermédiaires étant nommées «introns». Seuls les exons peuvent être intégrés au sein de l'ARN final produit par le gène, alors que les introns sont coupés et détruits. Il explique que c’est pour cette raison que la recherche a surtout porté, jusqu’ici, sur  la séquence codante ou exons, alors, qu’en réalité, 90% de la séquence est cachée dans les introns du gène.

La découverte est donc celle d’introns qui régulent cet épissage, en recrutant des protéines qui vont soit favoriser, soit inhiber le processus d'épissage. Les chercheurs ont inséré un intron porteur de séquences ADN dans un gène codant pour une protéine fluorescente et montrent qu’il régule le processus d'épissage, peut modifier le type de codage de l'exon et la fonction des protéines.

Source: Nature Structural & Molecular Biology doi:10.1038/nsmb.2459 online 16 December 2012 A complex network of factors with overlapping affinities represses splicing through intronic elements (Visuel@ Zefeng Wang, PhD, UNC School of Medicine)

Lire aussi : GÉNOME: L’ADN poubelle, pas si junk que ça


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 08/01/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Recherche
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
VIEILLISSEMENT: Ces enzymes clés capables de prolonger la durée de vie
Actualité publiée hier
ESPÉRANCE de VIE: Travailler plus longtemps permet de vivre plus longtemps
Actualité publiée il y a 3 jours
ROSACÉE: Le signe cutané d’un risque accru de démence
Actualité publiée il y a 2 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Quelques minutes de pratique intense sont tout aussi bénéfiques
Actualité publiée il y a 6 jours
PUNAISES de LIT: Elles ont leurs préférences en matière de literie
Actualité publiée il y a 4 jours
COUPLE: Des relations sexuelles fréquentes conduisent-elles à une meilleure relation?
Actualité publiée il y a 3 jours
PARENTALITÉ: Les enfants de pères gays vont très bien, merci
Actualité publiée il y a 2 jours
TRANSITION OBSTÉTRICALE: La menace des maladies chroniques sur la survie des femmes pendant la grossesse
Actualité publiée il y a 2 jours
AUTISME: La fugue, un comportement retrouvé chez un enfant autiste sur 3
Actualité publiée hier
LAIT MATERNEL: Il booste le développement du cerveau chez le prématuré
Actualité publiée il y a 2 jours
BRÛLURE: Pourquoi et comment elle mène à la sepsis
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL: Comment chez l’enfant il détermine l’immunité
Actualité publiée il y a 2 jours
ASTHME: Et si on essayait le yoga?
Actualité publiée il y a 3 jours
ALIMENTATION: Ces phosphates de la viande qui nous font prendre de l’âge
Actualité publiée il y a 3 jours
PIED DIABÉTIQUE: Le nouveau traitement par injection qui réduit le risque d’amputation
Actualité publiée il y a 4 jours
VIEILLISSEMENT: Le gène de la rousseur, la nouvelle piste anti-âge
Actualité publiée il y a 4 jours
NANOTECHNOLOGIE: Un thermomètre 20.000 fois plus petit qu'un cheveu
Actualité publiée il y a 4 jours
BINGE DRINKING: Un coupe-circuit cérébral contre les excès
Actualité publiée il y a 4 jours
POLLUTION et CANCERS: Les preuves s’accumulent contre les particules
Actualité publiée il y a 5 jours
DÉPRESSION: Ces nutraceutiques qui peuvent booster les antidépresseurs
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation
Actualité publiée il y a 5 jours
FIBROMYALGIE: La musicothérapie rétablit une qualité de vie
Actualité publiée il y a 5 jours
DOULEUR: Le lien social nous apporte plus d’endorphines que la morphine
Actualité publiée il y a 6 jours
L'OBÉSITÉ INFANTILE sévère touche désormais plus de 4 millions de jeunes américains
Actualité publiée il y a 6 jours
Pas assez de SOMMEIL, trop de cholestérol!
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER: Des nanoparticules équipées pour désarmer la tumeur
Actualité publiée il y a 6 jours
GRIPPE: Un risque d’émergence d’une nouvelle souche porcine
Actualité publiée il y a 7 jours
ULCÈRE du PIED DIABÉTIQUE: Pourquoi l’attitude du patient est déterminante
Actualité publiée il y a 7 jours
GROSSESSE: L’embryon se défend tout seul contre ses cellules défectueuses
Actualité publiée il y a 7 jours
TRAUMA CÉRÉBRAL: L’évaluer par simple test sanguin
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques