35489 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

MALADIES INFECTIEUSES: La nouvelle piste de la tolérance immunitaire


Actualité publiée le 05-03-2012
Science

Ce nouveau regard est porté, dans l’édition du 24 février de la revue Science, par trois chercheurs, de l’institut Gulbenkian de Ciência (Portugal), de la Yale et de Stanford vers une troisième stratégie, jusque-là délaissée, la tolérance à l'infection. Car le système immunitaire protège des effets négatifs causés par l'agent pathogène. Les mécanismes sous-jacents à la réponse immunitaire pourraient bien ouvrir la voie à de nouvelles stratégies pour traiter de nombreuses maladies infectieuses.

Miguel Soares de l’Institut Gulbenkian de Ciência (Portugal), Ruslan Medzhitov de la Yale University School of Medicine and David Schneider de l’Université de Stanford nous expliquent les deux raisons possibles à l’échec thérapeutique face aux maladies infectieuses.

En cas d’invasion par des agents pathogènes (bactéries, virus ou parasites), que se passe-t-il ?  Le système immunitaire entre en action, par la détection, la destruction et finalement l’élimination de l'agent pathogène. Mais cette «résistance à l'infection» s’accompagne fréquemment de dommages collatéraux sur certains tissus vitaux de l'hôte (foie, rein, cœur et cerveau). Ces mêmes dommages peuvent avoir des conséquences mortelles, comme c'est le cas, par exemple, en cas de paludisme, de sepsis sévère et d'autres maladies infectieuses.

En revanche, la tolérance réduit l'impact nocif de l'infection et donc de la réponse immunitaire. Alors que la tolérance est un mécanisme bien étudié dans l'immunité des plantes, elle a été largement négligée chez les mammifères, dont les humains, précisent les auteurs. Toutes les connaissances sur les mécanismes moléculaires qui sous-tendent cette stratégie ont été obtenues par l’équipe de recherche de Miguel Soares, auteur principal de l’étude. L'équipe s’est intéressée à l'identification de mécanismes de tolérance spécifiques à certaines maladies mais aussi mécanisme général de la tolérance dont les effets protecteurs pourraient être exploités.

Résistance ou tolérance ? Là est la question : Il n’en reste pas moins que la résistance est, règle générale, le seul mécanisme considéré dans des études animales et humaines, quand l’hôte capitule face à l’infection, on met alors le système immunitaire en cause.  Ici, les auteurs nous expliquent que ce n'est pas toujours le cas et font la distinction entre la résistance –qui n'a pas échoué- et la tolérance –qui peut aussi être dans ce cas, la cause de morbidité et de la mortalité par maladies infectieuses-. Cette distinction pourrait dicter le choix des approches thérapeutiques. Lorsque le problème principal est l’échec de la tolérance, alors stimuler le système immunitaire ou administrer des antibiotiques seront probablement inefficaces. Dans ce cas, il faudrait peut-être mieux regarder du côté de l'amélioration de la tolérance. Une piste, certes théorique, mais claire, vers  l’efficacité dans la lutte contre les maladies infectieuses, inflammatoires et auto-immunes.

Source: Science 24 February 2012: 936-941. DOI:10.1126/science.1214935 Disease Tolerance as a Defense Strategy  (Visuel : Les agents pathogènes peuvent endommager les tissus de l'hôte. Le système immunitaire réduit la charge pathogène par des mécanismes de résistance-vignette Plasmodium CDC.)

Lire aussi : INFECTIONS: Inactiver un gène pour stimuler le système immunitaire?

VIH : Comment de rares individus, «suppresseurs d’élite», résistent à l’infection -

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 05/03/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Recherche
Infection- Plaies et cicatrisation
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
ZIKA: Il s’attaque aussi aux fibres sensorielles
Actualité publiée il y a 7h24mn
OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers
Actualité publiée il y a 8h18mn
ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs
Actualité publiée il y a 8h19mn
ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases
Actualité publiée il y a 8h22mn
OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses
Actualité publiée hier
CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie
Actualité publiée hier
SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser
Actualité publiée hier
MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrer les ovaires
Actualité publiée hier
EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose
Actualité publiée il y a 2 jours
VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l’apprentissage chez l’enfant
Actualité publiée il y a 2 jours
ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal
Actualité publiée il y a 2 jours
PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein?
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer
Actualité publiée il y a 3 jours
ÉPILEPSIE: Les antiépileptiques fauteurs aussi de troubles psychotiques?
Actualité publiée il y a 3 jours
ARRÊT du TABAC: 3 mois d’abstinence pour retrouver sa dopamine!
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER de l’ŒSOPHAGE: Les brûlures d’estomac, signes d’un risque de cancer?
Actualité publiée il y a 4 jours
COUPLE: Le sommeil, un indicateur majeur de la qualité de la relation
Actualité publiée il y a 8 jours
ALZHEIMER: 4 facteurs de risque majeurs et modifiables
Actualité publiée il y a 10 jours
ALTRUISME: La bienveillance augmente après 45 ans !
Actualité publiée il y a 7 jours
Le MICROBIOME respiratoire du nouveau-né prédit sa santé pulmonaire à vie
Actualité publiée il y a 5 jours
APNÉE de la PRÉMATURITÉ: L’évolution inspire une bonne respiration aux bébés
Actualité publiée il y a 7 jours
ALZHEIMER: Des antibiotiques contre la démence?
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER de l’INTESTIN: Les omega 3 pour doubler les chances de survie
Actualité publiée il y a 4 jours
CICATRISATION: Les glandes sudoripares, l'arme secrète pour mieux cicatriser
Actualité publiée il y a 5 jours
PORPHYRIE: Sa sévérité directement liée à une protéine mutée
Actualité publiée il y a 4 jours
COUPLE: Le divorce suit-il une saisonnalité?
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Peut-on concilier surpoids et bonne santé ?
Actualité publiée il y a 6 jours
Le MICROBIOME du nez révèle ses défenses contre Staphylococcus aureus
Actualité publiée il y a 6 jours
ALCOOLISME: L'envie de boire a sa signature génétique
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques