35491 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

INTIMIDATION: Surveiller les cauchemars de l’Enfant


Actualité publiée le 03-05-2014
American Academy of Pediatrics

Les cauchemars, chez l’enfant sont associés à l’intimidation et la victimisation, révèle cette étude de l'Université de Warwick (UK). Une étude qui met en garde les parents et les professionnels sur un traumatisme souvent supporté en silence et qui peut mener quelques années plus tard à des troubles anxieux, à la dépression et même parfois au suicide. Les conclusions, présentées à la Réunion annuelle des Pediatric Academic Societies (Vancouver), montrent que si un enfant sur 4, à l’âge de 12 ans a des cauchemars, des expériences passées d’intimidation vont augmenter ce risque de trouble du sommeil, de 45 à 68%, selon l’âge de l’enfant.

 

Le Pr Suzet Tanya Lereya, chercheur à l'Université de Warwick et auteur principal de l’étude rappelle que si les cauchemars sont relativement fréquents dans l'enfance, sui les terreurs nocturnes surviennent chez 10% des enfants  seulement, s’ils se manifestent sur une période de temps prolongée, ils peuvent indiquer une expérience passé d'intimidation et une détresse importante chez l'enfant. Son étude montre en effet que les cauchemars ou les terreurs nocturnes sont plus fréquents chez les enfants, ici âgés de 12 ans, victimes d'intimidation aux âges de 8 à 10 ans.

 

Son équipe a analysé les données de 6.438 enfants, participant à l'Étude longitudinale Avon, interrogés aux âges de 8 et 10 ans sur l'intimidation et à 12 ans sur leurs éventuels troubles du sommeil, dont les cauchemars, les terreurs nocturnes et le somnambulisme. L’analyse montre, qu’à 12 ans,

·         24,2% des enfants ont des cauchemars,

·         9,3% des terreurs nocturnes,

·         12,6% des épisodes de somnambulisme

·         36% au moins un type de parasomnie (cauchemars, terreurs nocturnes et/ou somnambulisme).

Après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, comme un diagnostic psychiatrique, des problèmes familiaux, le QI, les troubles de la communication, des abus sexuels ou physiques, la maltraitance etc… :

·         les enfants victimes d’intimidation aux âges de 8 à 10 ans ont un risque accru de cauchemars, terreurs nocturnes ou somnambulisme à l’âge de 12 ans,

·         les enfants à la fois victimes et agresseurs, encore plus,

·         les « seulement » agresseurs en revanche, n’ont aucune augmentation de troubles du sommeil.

·         Ainsi, avoir été victime d’intimidation à 8-10 ans, augmente le risque de parasomnies respectivement, de 45 et 68%.

 

Etre victime d'intimidation est un traumatisme qui conduit à un risque accru de troubles du sommeil, concluent les auteurs, qui confirment des cauchemars persistants comme un indicateur facilement identifiable d’intimidation et encourage les parents à en parler avec leur enfant.

 

Source: American Academy of Pediatrics Can Bullying Become a Nightmare?

Lire aussi: CAUCHEMARS chez l’Enfant: L’annonce de troubles psychotiques? -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 03/05/2014 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Santé de l'Enfant
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
INFERTILITÉ masculine: Le gène qui régule les canaux déférents
Actualité publiée il y a 7h04mn
INSUFFISANCE CARDIAQUE: Sa prévalence pourrait tripler d’ici 2060
Actualité publiée il y a 7h02mn
CHUTES du patient âgé: Des capteurs détectent le risque à 3 semaines
Actualité publiée il y a 7h57mn
CANCER: L'approche métronomique qui fige la progression tumorale
Actualité publiée il y a 7h02mn
CERVEAU et NUTRITION: Le cerveau c’est le chef !
Actualité publiée il y a 7h59mn
CERVEAU: Comment son supercalculateur donne un sens au monde
Actualité publiée hier
VISION: Et si les cannabinoïdes pouvaient contribuer à l’améliorer?
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL: Il impacte aussi la réponse aux médicaments
Actualité publiée hier
CANCER COLORECTAL: Curcumine et silymarine, la piste phytochimique
Actualité publiée hier
CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur
Actualité publiée il y a 2 jours
L’EXERCICE à 65 ans pour réduire de moitié son risque cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
LAIT MATERNEL: Le sucre naturel qui protège les bébés contre une infection mortelle
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉMOIRE: La stimuler la nuit avec la stimulation cérébrale magnétique
Actualité publiée il y a 2 jours
ZIKA: Il s’attaque aussi aux fibres sensorielles
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs
Actualité publiée il y a 3 jours
ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses
Actualité publiée il y a 4 jours
CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser
Actualité publiée il y a 4 jours
MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrer les ovaires
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose
Actualité publiée il y a 5 jours
VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l’apprentissage chez l’enfant
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal
Actualité publiée il y a 5 jours
PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?
Actualité publiée il y a 5 jours
MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein?
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer
Actualité publiée il y a 6 jours
ÉPILEPSIE: Les antiépileptiques fauteurs aussi de troubles psychotiques?
Actualité publiée il y a 6 jours
ARRÊT du TABAC: 3 mois d’abstinence pour retrouver sa dopamine!
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER de l’ŒSOPHAGE: Les brûlures d’estomac, signes d’un risque de cancer?
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques