36201 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

NUTRITION INFANTILE : De l’arsenic toujours, dans les aliments pour bébés


Actualité publiée le 06-05-2017
PLoS ONE

Ce n’est pas la première fois qu’une étude dénonce la présence d’arsenic à des niveaux supérieurs aux niveaux « autorisés ». Cette recherche de la Queen's University Belfast tire la sonnette d’alarme : en dépit de la loi européenne sur ces taux limites, 50% des aliments pour bébés, notamment à base deriz contiennent encore un niveau illégal d'arsenic inorganique. Des données présentées dans la revue PLoS ONE, qui alertent sur les risques associés chez les bébés, tout particulièrement vulnérables, dont les troubles du développement et de la croissance, du QI et du système immunitaire…

En janvier 2016, l'UE a imposé une limite maximale d'arsenic inorganique aux fabricants afin d’éliminer, les risques pour la santé associés à l’exposition alimentaire. Les chercheurs révèlent que « rien n’a changé » depuis et qu’un produit alimentaire à base de riz sur 2 commercialisés en Europe contient encore un niveau illégal d'arsenic inorganique. Le riz contient 10 fois plus d'arsenic inorganique que les autres aliments et l'exposition alimentaire chronique peut entraîner toute une série de problèmes de santé, dont des troubles du développement et du système nerveux, mais aussi des maladies chroniques comme les maladies cardiaques ou le diabète. Les bébés sont plus sensibles aux effets néfastes de l'arsenic, mais, compte-tenu de leur alimentation, sont en moyenne 3 fois plus exposés à l'arsenic « alimentaire ».

Les chercheurs comparent ici le niveau d'arsenic dans les échantillons d'urine de nourrissons allaités ou nourris par formule avant et après le sevrage. Ils constatent une concentration plus élevée d'arsenic chez les nourrissons nourris par formule, en particulier chez les nourrissons nourris alimentés avec des formules non laitières, enrichies en riz qui sont fréquemment données aux bébés présentant une intolérance aux protéines de lait ou au blé. Post-sevrage, l'exposition des nourrissons à l'arsenic semble encore plus accrue (multipliée par 5).

Au global, près de de 75% des formules ou aliments pour bébés à   base de riz contiennent plus que le niveau standard d'arsenic stipulé par la loi européenne, soulignent les auteurs.

De précédentes recherches de la même équipe avaient mis en évidence comment un simple procédé de percolation du riz pourrait éliminer jusqu'à 85% de l'arsenic. Le professeur Meharg, auteur principal de l’étude commente : « Des mesures simples pourraient être prises pour réduire considérablement l'arsenic dans ces produits, les fabricants n’ont aucune excuse pour vendre des produits alimentaires pour bébés présentant des niveaux aussi dangereux de cette substance cancérigène ».

Source: PLOS ONE 04 May 2017 DOI: 10.1371/journal.pone.0176923 Levels of infants’ urinary arsenic metabolites related to formula feeding and weaning with rice products exceeding the EU inorganic arsenic standard

Lire aussi: PRÉPARATIONS pour nourrisson: Trop d'arsenic pour les bébés

Accéder à toute l’information scientifique et médicale de la Santé de l’Enfant sur Pédiatrie Blog

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Santé de l'Enfant
Nutrition
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée hier
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée hier
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée hier
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée hier
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 2 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 2 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 2 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 3 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 3 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 5 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 4 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 8 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 10 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 7 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 4 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 4 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 4 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 5 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 5 jours
DYSTROPHIE et MYOPATHIE : Découverte d'un gène clé de régénération musculaire
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAGISME : Lorsque l’ADN est touché, aujourd’hui ça se voit
Actualité publiée il y a 7 jours
ASPIRINE : Éviter le risque de saignement chez les plus âgés
Actualité publiée il y a 8 jours
SYNDROME de SJÖGREN : L’infection bactérienne qui augmente le risque
Actualité publiée il y a 8 jours
SOMMEIL : Apnée et insomnie mènent à la neurasthénie
Actualité publiée il y a 8 jours
Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL : Elle ne dure que 2 ans
Actualité publiée il y a 9 jours
SANTÉ PUBLIQUE : Le surpoids aussi dangereux que l’obésité
Actualité publiée il y a 9 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques