34979 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

Des chercheurs démontent l'HORLOGE BIOLOGIQUE


Actualité publiée le 11-06-2013
Neuron

Ces scientifiques de l’Université de Washington ont réussi à décrypter une partie cruciale de l'horloge biologique, tout le « câblage » ou l’ensemble des connexions qui définissent sa précision à la minute près sur une journée de 1.440 minutes. Un câblage qui utilise un neuropeptide, VIP, et le neurotransmetteur GABA, pour relier les cellules de l'horloge biologique en un réseau qui change d’activité avec l’heure de la journée mais aussi avec l’environnement. Ces découvertes, présentées dans l’édition du 5 juin de la revue Neuron, permettent de mieux comprendre aussi, les conséquences de décalages successifs de notre horloge.

 

Des connexions qui font la précision de l’horloge et lui permettent de piloter les rythmes du sommeil et le métabolisme, tout en s’adaptat aux cycles jour et nuit. Un mécanisme concentré au sein du noyau suprachiasmatique (SNC), situé dans l’hypothalamus et constitué de 20.000 neurones capables individuellement de suivre le rythme circadien. 20.000 neurones qui vont devoir se synchroniser non seulement entre eux mais aussi avec l'environnement.

 

Les chercheurs ont découvert le système qui permet ces 2 modes de synchronisation et reconstitué son "mapping" (Visuel ci-contre). 

Les neurones de l’horloge se synchronisent : En 2005, cette équipe avait déjà montré que les neurones de l’horloge communiquent grâce à un neuropeptide, VIP, qui les incite à se synchroniser.

Chaque neurone du SCN a son heure de réveil et son rythme, qui dépendent de l'expression d'une famille de gènes (Period- PER). L'expression de ces gènes permet la régulation de l’activité du neurone au cours de la journée.

·         Mais les neurones du SCN, parce qu'ils sont des cellules différentes, ont des rythmes légèrement différents.

·         Pour que le SCN puisse fonctionner comme une horloge, les neurones doivent se synchroniser.

·         Ces neurones du SCN se synchronisent par l'échange du neuropeptide VIP qui modifie l'expression de PER pour accélérer ou ralentir les neurones jusqu'à ce qu'ils soient tous synchronisés.

·         Ces neurones forment des réseaux synchronisés très précis, à 1 ou 2%, précisent les auteurs.

 

Ces neurones se synchronisent aussi avec l’environnement :

Les chercheurs montrent que ces neurones communiquent également avec GABA qui les attire de manière à ce qu’ils ne soient pas trop collés.

·         Le neurotransmetteur GABA initie ainsi, un second réseau.

·         Lorsque le réseau tombe, par exemple lorsque les chercheurs bloquent les récepteurs cellulaires à GABA, l'horloge se réinitialise en quelque sorte.

·         Ainsi, ce réseau GABA est celui qui permet aux horloges de s'adapter aux signaux environnementaux, comme à un décalage horaire.

·         Mais pas sans mal, car ces sursauts fatiguent l’organisme, jusqu’à pouvoir augmenter le risque de crises cardiaques, expliquent les chercheurs.

 

En synthèse, VIP et GABA veillent à la coordination de l'horloge en interne et avec l'environnement. Mais, forcer l'horloge à se réinitialiser brutalement ou à plusieurs reprises en fonction de l’environnement, perturbe la division cellulaire et le métabolisme, ainsi que les cycles de sommeil / éveil. Et parfois même, ce mécanisme n’est pas suffisamment puissant pour éviter un dérèglement de l’horloge, en cas, par exemple, de lumières artificielles, de déplacements à grande vitesse ou de décalage horaire. Mieux comprendre ce mécanisme, c’est donc mieux comprendre les conséquences pour la santé des situations où l’horloge biologique se trouve décalée, comme le travail posté, les gardes médicales ou les voyages d’affaires.

 

Source: Neuron 5 June 2013 doi:10.1016/j.neuron.2013.04.003 GABA Networks Destabilize Genetic Oscillations in the Circadian Pacemaker

 

Lire aussi :

HORLOGE BIOLOGIQUE: PERiod 1, le gène du rythme de vie et de l’heure de la mort

Le CERVEAU lui-aussi, a sa propre horloge interne -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 11/06/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
FIBROMYALGIE: La consommation d’alcool réduit le handicap et la douleur
Actualité publiée il y a 0h27mn
DOULEUR CHRONIQUE: La méditation réduit de 20% les niveaux de douleur
Actualité publiée il y a 0h18mn
CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause
Actualité publiée hier
DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer
Actualité publiée hier
TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif
Actualité publiée hier
ALZHEIMER: Perte de poids importante à l'âge mûr, marqueur précoce de démence?
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Trop de fructose durant la grossesse déprogramme le métabolisme fœtal
Actualité publiée il y a 2 jours
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE: Risque, survie et récupération, tout est dans la forme physique!
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale
Actualité publiée il y a 2 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE: Et si on écoutait un peu nos gènes ?
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE: Une heure passée assis de trop, c’est 20% de risque en plus
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Un petit déjeuner protéiné modère l'apport calorique de la journée
Actualité publiée il y a 3 jours
ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant
Actualité publiée il y a 3 jours
CHIRURGIE et PLAIES VASCULAIRES: Un matériau biodégradable pour une juste cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
TABAGISME PASSIF: Il prend la tête et donne du ventre aux enfants
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: Une cuisine mal rangée incite à grignoter
Actualité publiée il y a 4 jours
PLAIES INFECTÉES: L’electro-stimulation efficace contre l’infection
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces
Actualité publiée il y a 4 jours
CERVEAU: Ils décodent ses signaux à la vitesse de la perception
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: L’interrupteur épigénétique qui rend l’un maigre et l’autre obèse
Actualité publiée il y a 7 jours
PSYCHO: Le bien-vivre son âge a un effet direct sur la santé
Actualité publiée il y a 7 jours
OBÉSITÉ: Les flavonoïdes des fruits qui favorisent la perte de poids
Actualité publiée il y a 8 jours
DOULEUR CHRONIQUE: Elle dévaste le cerveau et le système immunitaire
Actualité publiée il y a 8 jours
SOINS de PANSEMENT: Les grands axes de progrès dans la cicatrisation des plaies
Actualité publiée il y a 5 jours
Maladies de l'INTESTIN: Les neurones prêtent main forte aux cellules immunitaires
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER en France: Des données de survie hétérogènes mais encourageantes
Actualité publiée il y a 5 jours
CYBERTHÉRAPIE: Vaincre ses peurs grâce à la réalité virtuelle
Actualité publiée il y a 5 jours
AUTISME: De nouvelles preuves sur le lien avec l'obésité et le diabète chez la mère
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉDITION du GÉNOME: Autorisation à des fins de recherche sur l'embryon
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques