34988 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

INSOMNIE: Comment elle sature la mémoire de travail


Actualité publiée le 02-09-2013
Sleep

Cette étude par IRM révèle comment l’esprit vagabonde en cas d’insomnie et pourquoi la concentration est plus difficile durant la journée, même en l’absence de trouble cognitif. Les constatations des chercheurs de l’Université de Californie- San Diego, publiées dans la revue Sleep, révèlent des anomalies biologiques mesurables de l'activité cérébrale, et apportent ainsi un marqueur biologique précieux permettant d’évaluer le succès du traitement.

 

Première à évaluer par IRM fonctionnelle les effets de l’insomnie sur la mémoire de travail, cette étude permet d’expliquer pourquoi les personnes souffrant d'insomnie, soit environ 10 à 15% des adultes, ont généralement des difficultés de concentration durant la journée.

 

L’étude, menée sur 25 personnes souffrant d'insomnie primaire et 25 bons dormeurs, assignés à accomplir une tâche sous IRMf, constate que les insomniaques ne permutent pas correctement ​​sur les zones critiques du cerveau nécessaire à une tâche de mémoire de travail et n’éteignent pas les zones mobilisées durant l’insomnie sans rapport avec la tâche. Le Pr Sean PA Drummond, professeur agrégé au département de psychiatrie à l'Université de Californie et auteur principal explique que ces patients doivent se concentrer plus pour faire le même travail que quelqu’un qui dort bien.

 

La mémoire de travail sature : Si les insomniaques ont le même niveau objectif de performance cognitive sur une tâche de mémoire de travail, ils ont plus de difficulté à moduler l'activité dans les régions du cerveau à mobiliser, utilisent plus de ressources au sein du réseau de la mémoire de travail du cerveau, précisément dans le cortex préfrontal dorsolatéral et ne sont pas en mesure de recruter davantage de ressources dans ces régions du cerveau. De plus, lorsque la tâche devient complexe, les insomniaques ne parviennent pas « à quitter » les zones cérébrales dites de « mode par défaut » qui s’activent durant « l’errance » de l’insomnie.  

 

L’insomnie est donc plus qu’un trouble du sommeil, facteur de risque de somnolence diurne, mais aussi associée à un handicap cognitif mesurable durant la journée. Des problèmes diurnes liés objectivement ici à des anomalies biologiques, mesurables de l'activité cérébrale, qui peuvent constituer un marqueur biologique de la réponse au traitement.

 

Source: Sleep doi.org/10.5665/sleep.2952 Neural correlates of working memory performance in primary insomnia (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur l’Insomnie


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 02/09/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
Journée mondiale de l’ÉPILEPSIE : 4 axes pour une meilleure maîtrise des crises
Actualité publiée il y a 4h25mn
PRÉMATURITÉ: La musicothérapie apporte de l'humanité dans les soins
Actualité publiée il y a 6h14mn
EXERCICE: Pourquoi sa pratique en routine est bénéfique pour le muscle
Actualité publiée il y a 7h42mn
CANCER du SEIN: La méditation pour réduire le stress de la biopsie
Actualité publiée il y a 7h53mn
ALZHEIMER: L'effet neuroprotecteur de certains antihypertenseurs
Actualité publiée il y a 7h47mn
OBÉSITÉ: L'enzyme detox et naturelle qui élimine le glucose
Actualité publiée hier
PLAIES CHRONIQUES: Détecter l'infection au chevet du patient
Actualité publiée hier
DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle
Actualité publiée hier
PSYCHO: Pourquoi les émotions positives ne sont pas toujours positives
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE: La consommation d’alcool réduit le handicap et la douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
DOULEUR CHRONIQUE: La méditation réduit de 20% les niveaux de douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause
Actualité publiée il y a 3 jours
DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer
Actualité publiée il y a 3 jours
TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: Perte de poids importante à l'âge mûr, marqueur précoce de démence?
Actualité publiée il y a 3 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE et déficit en vitamine D
Actualité publiée le 06-02-2016
MICROBIOTE: Quand nos bactéries se battent pour notre santé
Actualité publiée le 06-02-2016
Maladie de CROHN : Traitements, réponse du microbiote et dysbiose intestinale
Actualité publiée le 06-02-2016
ALIMENTATION: Les fibres c'est bien, varier leurs sources, c'est mieux
Actualité publiée le 06-02-2016
VITAMINE D : Elle prolonge la rémission dans la maladie de Crohn
Actualité publiée le 06-02-2016
VIEILLISSEMENT: Protéger notre intestin protège notre immunité
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ : Un supplément à base de fibres, pour garder un poids de santé
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ: Trop de fructose durant la grossesse déprogramme le métabolisme fœtal
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
CRISE CARDIAQUE: Risque, survie et récupération, tout est dans la forme physique!
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale
Actualité publiée il y a 4 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE: Et si on écoutait un peu nos gènes ?
Actualité publiée il y a 5 jours
DIABÈTE: Une heure passée assis de trop, c’est 20% de risque en plus
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Un petit déjeuner protéiné modère l'apport calorique de la journée
Actualité publiée il y a 5 jours
ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques