35239 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

INSOMNIE: Comment elle sature la mémoire de travail


Actualité publiée le 02-09-2013
Sleep

Cette étude par IRM révèle comment l’esprit vagabonde en cas d’insomnie et pourquoi la concentration est plus difficile durant la journée, même en l’absence de trouble cognitif. Les constatations des chercheurs de l’Université de Californie- San Diego, publiées dans la revue Sleep, révèlent des anomalies biologiques mesurables de l'activité cérébrale, et apportent ainsi un marqueur biologique précieux permettant d’évaluer le succès du traitement.

 

Première à évaluer par IRM fonctionnelle les effets de l’insomnie sur la mémoire de travail, cette étude permet d’expliquer pourquoi les personnes souffrant d'insomnie, soit environ 10 à 15% des adultes, ont généralement des difficultés de concentration durant la journée.

 

L’étude, menée sur 25 personnes souffrant d'insomnie primaire et 25 bons dormeurs, assignés à accomplir une tâche sous IRMf, constate que les insomniaques ne permutent pas correctement ​​sur les zones critiques du cerveau nécessaire à une tâche de mémoire de travail et n’éteignent pas les zones mobilisées durant l’insomnie sans rapport avec la tâche. Le Pr Sean PA Drummond, professeur agrégé au département de psychiatrie à l'Université de Californie et auteur principal explique que ces patients doivent se concentrer plus pour faire le même travail que quelqu’un qui dort bien.

 

La mémoire de travail sature : Si les insomniaques ont le même niveau objectif de performance cognitive sur une tâche de mémoire de travail, ils ont plus de difficulté à moduler l'activité dans les régions du cerveau à mobiliser, utilisent plus de ressources au sein du réseau de la mémoire de travail du cerveau, précisément dans le cortex préfrontal dorsolatéral et ne sont pas en mesure de recruter davantage de ressources dans ces régions du cerveau. De plus, lorsque la tâche devient complexe, les insomniaques ne parviennent pas « à quitter » les zones cérébrales dites de « mode par défaut » qui s’activent durant « l’errance » de l’insomnie.  

 

L’insomnie est donc plus qu’un trouble du sommeil, facteur de risque de somnolence diurne, mais aussi associée à un handicap cognitif mesurable durant la journée. Des problèmes diurnes liés objectivement ici à des anomalies biologiques, mesurables de l'activité cérébrale, qui peuvent constituer un marqueur biologique de la réponse au traitement.

 

Source: Sleep doi.org/10.5665/sleep.2952 Neural correlates of working memory performance in primary insomnia (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur l’Insomnie


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 02/09/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
TDAH: Le sommeil, un vrai problème chez les enfants hyperactifs
Actualité publiée il y a 8h18mn
SCLÉROSE en plaques: Yoga et aquagym efficaces aussi contre ses symptômes
Actualité publiée hier
TESTOSTÉRONE: Sa carence augmente aussi le risque de diabète
Actualité publiée hier
GROSSESSE et ANTIDÉPRESSEURS: Quand la dépression passe de la mère à l’enfant
Actualité publiée hier
PLAIES CHRONIQUES: Pour bien cicatriser, il faut soigner son stress
Actualité publiée hier
VIEILLISSEMENT: Ces enzymes clés capables de prolonger la durée de vie
Actualité publiée hier
ESPÉRANCE de VIE: Travailler plus longtemps permet de vivre plus longtemps
Actualité publiée il y a 4 jours
ROSACÉE: Le signe cutané d’un risque accru de démence
Actualité publiée il y a 3 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Quelques minutes de pratique intense sont tout aussi bénéfiques
Actualité publiée il y a 7 jours
PUNAISES de LIT: Elles ont leurs préférences en matière de literie
Actualité publiée il y a 5 jours
COUPLE: Des relations sexuelles fréquentes conduisent-elles à une meilleure relation?
Actualité publiée il y a 4 jours
PARENTALITÉ: Les enfants de pères gays vont très bien, merci
Actualité publiée il y a 2 jours
TRANSITION OBSTÉTRICALE: La menace des maladies chroniques sur la survie des femmes pendant la grossesse
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME: La fugue, un comportement retrouvé chez un enfant autiste sur 3
Actualité publiée il y a 2 jours
LAIT MATERNEL: Il booste le développement du cerveau chez le prématuré
Actualité publiée il y a 3 jours
BRÛLURE: Pourquoi et comment elle mène à la sepsis
Actualité publiée il y a 2 jours
MICROBIOTE INTESTINAL: Comment chez l’enfant il détermine l’immunité
Actualité publiée il y a 3 jours
ASTHME: Et si on essayait le yoga?
Actualité publiée il y a 3 jours
ALIMENTATION: Ces phosphates de la viande qui nous font prendre de l’âge
Actualité publiée il y a 4 jours
PIED DIABÉTIQUE: Le nouveau traitement par injection qui réduit le risque d’amputation
Actualité publiée il y a 5 jours
VIEILLISSEMENT: Le gène de la rousseur, la nouvelle piste anti-âge
Actualité publiée il y a 5 jours
NANOTECHNOLOGIE: Un thermomètre 20.000 fois plus petit qu'un cheveu
Actualité publiée il y a 5 jours
BINGE DRINKING: Un coupe-circuit cérébral contre les excès
Actualité publiée il y a 5 jours
POLLUTION et CANCERS: Les preuves s’accumulent contre les particules
Actualité publiée il y a 6 jours
DÉPRESSION: Ces nutraceutiques qui peuvent booster les antidépresseurs
Actualité publiée il y a 6 jours
CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation
Actualité publiée il y a 6 jours
FIBROMYALGIE: La musicothérapie rétablit une qualité de vie
Actualité publiée il y a 6 jours
DOULEUR: Le lien social nous apporte plus d’endorphines que la morphine
Actualité publiée il y a 6 jours
L'OBÉSITÉ INFANTILE sévère touche désormais plus de 4 millions de jeunes américains
Actualité publiée il y a 7 jours
Pas assez de SOMMEIL, trop de cholestérol!
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques