26690 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter

NEURO: En cas de rejet social, le cerveau libère ses analgésiques


Actualité publiée le 17-10-2013
Molecular Psychiatry

Le système opioïde intervient pour soulager la douleur physique mais aussi pour soulager la douleur sociale, révèle cette étude de l’Université du Michigan Health System qui montre comme le cerveau libère des analgésiques naturels en situation de rejet social. Ces conclusions, qui contribuent à la compréhension de la dépression et de l'anxiété sociale, publiées dans la revue Molecular Psychiatry, et qui confirment combien le lien social est un facteur majeur, nécessaire à notre bien-être.

 

Les scientifiques de l'UM ont utilisé ici l'imagerie cérébrale qui permet de suivre la concentration de substances chimiques dans le cerveau et un modèle de rejet social basé sur la rencontre en ligne. Ils se sont concentrés sur une zone du cerveau comportant le système des récepteurs opioïdes, qui, en cas de douleur physique libère des substances chimiques appelées opioïdes dans l'espace inter-neurones pour amortir les signaux de la douleur.

Dans cette étude, 18 participants adultes ont été invités à voir les photos et les profils personnels fictifs de centaines d'autres adultes sur un site de rencontres, à sélectionner ceux qui les attiraient le plus, puis, une fois « sous » pet scan, ont été informés que les personnes de leur choix, elles, n'étaient pas intéressées. L’imagerie montre alors une libération d'opioïdes, en particulier dans le striatum ventral, l’amygdale, le thalamus et la substance grise périaqueductale, des zones du cerveau impliquées dans la douleur physique. Les chercheurs montrent que les voies du cerveau activées pendant la douleur sociale sont similaires à celles activées en cas de douleur physique. Le système opioïde joue donc double-jeu et est activée de la même manière en cas de rejet social. Si l’on savait déjà que, chez l’animal, les opioïdes sont libérés en cas d’isolement, cela n’avait pas encore jamais été démontré chez l’Homme.

 

La personnalité des participants joue un rôle dans la réponse de leur cerveau au rejet social : Les participants à forte capacité de résilience sont capables de libérer plus d'opiacés en situation de rejet social, en particulier dans l'amygdale, la région du cerveau impliquée dans le traitement des émotions. La libération d'opioïdes a donc un effet protecteur ou d'adaptation.

 

Le système opioïde, un système « à double sens » : En cas d’acceptation sociale, certaines régions du cerveau libèrent également plus opioïdes. Dans cette expérience, c’est le cas lorsqu’une personne sélectionnée par le participant montre (fictivement) un intérêt réciproque pour celui-ci. Cette constatation confirme le double rôle du système opioïde à la fois dans la réduction de la douleur et la promotion du plaisir. Cette étude montre que ce mécanisme à double sens fonctionne aussi dans les relations sociales.

Selon les auteurs, il est possible que les personnes souffrant de dépression ou d'anxiété sociale sont moins capables de libérer des opioïdes pendant les périodes de détresse et ne se rétablissent jamais tout à fait après une expérience sociale négative. De la même manière, ces personnes libèrent moins d'opioïdes en cas d’interactions sociales positives et en retirent donc moins de soutien social.  

 

Vers un traitement de l'anxiété sociale : Les opioïdes mis à part leurs effets addictifs pourraient donc être un traitement efficace de la dépression et l'anxiété sociale. Cette conclusion va dans le sens d’une précédente étude, publiée dans la revue Psychological Science, qui suggérait qu’un type de paracétamol, le Tylenol, pouvait, dans certaines situations, aider aussi à gérer la détresse ou l’anxiété et apaiser la douleur émotionnelle. Il reste donc à développer de tels traitements, mais, dans cette attente, comprendre comment réagit notre cerveau, en cas de douleur sociale, peut contribuer à mieux surmonter ce type de situation. Enfin, c’est une étude de plus qui confirme l’importance vitale du lien social dans les sociétés modernes, une théorie récemment développée dans un ouvrage de neuroscience d’un scientifique de l’UCLA.

 

Source: Molecular Psychiatry doi:10.1038/mp.2013.96 Response of the μ-opioid system to social rejection and acceptance

(Visuel@ University of Michigan « Activation (en orange) du système anti-douleur du cerveau en situation de rejet social)

Lire aussi : NEURO: Pourquoi le lien social est aussi fondamental qu’un toit et de la nourriture


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 17/10/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
ALLERGIE aux cacahuètes: Vers un nouveau test sanguin ultra-sensible
Actualité publiée il y a 0h25mn
CO-SLEEPING: Et si d’autres facteurs renforçaient le risque de mort subite
Actualité publiée il y a 7h57mn
PRISONS: De nombreux décès de malades mentaux évitables
Actualité publiée il y a 8h46mn
CRISE CARDIAQUE: La colère peut la déclencher!
Actualité publiée il y a 8h45mn
ANOREXIE MENTALE: Se faire soigner avant qu’elle ne devienne chronique
Actualité publiée il y a 7h53mn
CANNABIS: 100 fois moins mortel que l’alcool
Actualité publiée hier
PrEP vs VIH: Le Truvada réduit jusqu'à 86% le risque d'infection
Actualité publiée hier
SÉDENTARITÉ: 2 heures de TV et risque d’HTA accru de 30% chez l’Enfant
Actualité publiée hier
ALLERGIES chez l’Enfant: Du beurre de cacahuète en prévention?
Actualité publiée hier
ÉPIGÉNOME: La carte qui permet de mieux comprendre la maladie
Actualité publiée hier
COUPLE: Médecin, infirmier, des professions plus à risque de divorce?
Actualité publiée il y a 2 jours
TABAC: Il ampute la vie de 2 fumeurs sur 3
Actualité publiée il y a 2 jours
BÉGAIEMENT: Retrouver une parole fluide, des protocoles existent
Actualité publiée il y a 2 jours
La NEUROGENÈSE, source ou conséquence de notre capacité d’adaptation?
Actualité publiée il y a 3 jours
THROMBOSE: Des nano-magnets pour faire sauter les caillots
Actualité publiée il y a 3 jours
SOLEIL et U.V.: Ils continuent à brûler bien après la tombée de la nuit
Actualité publiée il y a 4 jours
THOGOTOVIRUS: Bourbon, un nouveau virus mortel transmis par morsure de tique
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL de l’ENFANT: Trop de sieste, nuit trop courte?
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Pimenter pour l’éviter?
Actualité publiée il y a 7 jours
PARALYSIE SUPRANUCLÉAIRE PROGRESSIVE: Un médicament orphelin agréé par l’Agence européenne
Actualité publiée il y a 3 jours
TABAC: Plus de Français essaient d'arrêter
Actualité publiée il y a 3 jours
PRÉPARATIONS pour nourrisson: Trop d'arsenic pour les bébés
Actualité publiée il y a 4 jours
ALLAITEMENT MATERNEL: Nouvelles preuves de sa contribution à l’immunité du bébé
Actualité publiée il y a 4 jours
ASTHME SÉVÈRE: Les promesses d'un médicament cardiaque
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: Le bénéfice statines rediscuté
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME: L'hormone de croissance IGF-1 réduit le déficit social
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE: L’entretien prénatal précoce zappé dans 60% des cas
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉPRESSION: Pouvoir la prédire 4 ans à l’avance
Actualité publiée il y a 4 jours
VARICES: Un agent adhésif pour réparer les veines
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER: La bile du foie? Un anticancéreux possible
Actualité publiée il y a 5 jours
ALZHEIMER: Une multiplication anachronique de l’ADN des cellules du cerveau?
Actualité publiée il y a 5 jours
KINÉSIOLOGIE: Et si on prescrivait l’exercice physique?
Actualité publiée il y a 5 jours
SYNDROME de BLOOM: Un premier home-test ADN autorisé aux US
Actualité publiée il y a 6 jours
MAMMOGRAPHIE: 2 femmes sur 3 favorables à un dépistage personnalisé
Actualité publiée il y a 6 jours
MAMMOGRAPHIE: Les femmes mieux informées se font moins dépister
Actualité publiée il y a 6 jours
GRIPPE en France: A situation sanitaire exceptionnelle, plan exceptionnel
Actualité publiée il y a 7 jours
ATHÉROSCLÉROSE: Des drones microscopiques pour réparer les artères
Actualité publiée il y a 7 jours
DIABÈTE: Il ensuque aussi les fonctions exécutives du cerveau
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER: La 4è protéine secrète du rat-taupe
Actualité publiée il y a 7 jours
GROSSESSE et retard de croissance: 50% de faux-positifs
Actualité publiée il y a 8 jours
SIDA: Un anticorps artificiel piège le VIH via ses deux récepteurs
Actualité publiée il y a 8 jours
CANNABIS: Mais pourquoi il déclenche ces fringales?
Actualité publiée il y a 8 jours
TABAC: Paquet neutre, quel effet sur le craving?
Actualité publiée il y a 8 jours
Transfert du MICROBIOTE FÉCAL: L’Académie de Pharmacie précise ses recommandations
Actualité publiée il y a 9 jours
ALZHEIMER: Un chaperon moléculaire qui contre le pack amyloïde
Actualité publiée il y a 9 jours
TABAC: Quelle efficacité du traitement médicamenteux dans le sevrage?
Actualité publiée il y a 9 jours
SOMMEIL de l’ADO: Faut-il commencer les cours plus tard?
Actualité publiée il y a 9 jours
VACCIN anti-HPV: Une efficacité redémontrée
Actualité publiée il y a 9 jours
CANNABIS et SKUNK: C’est la consommation cumulée de THC qui mène à la psychose
Actualité publiée il y a 10 jours
SEXUALITÉ: Mariage au long cours, retour d'amour
Actualité publiée il y a 11 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques