27187 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter

NEURO: En cas de rejet social, le cerveau libère ses analgésiques


Actualité publiée le 17-10-2013
Molecular Psychiatry

Le système opioïde intervient pour soulager la douleur physique mais aussi pour soulager la douleur sociale, révèle cette étude de l’Université du Michigan Health System qui montre comme le cerveau libère des analgésiques naturels en situation de rejet social. Ces conclusions, qui contribuent à la compréhension de la dépression et de l'anxiété sociale, publiées dans la revue Molecular Psychiatry, et qui confirment combien le lien social est un facteur majeur, nécessaire à notre bien-être.

 

Les scientifiques de l'UM ont utilisé ici l'imagerie cérébrale qui permet de suivre la concentration de substances chimiques dans le cerveau et un modèle de rejet social basé sur la rencontre en ligne. Ils se sont concentrés sur une zone du cerveau comportant le système des récepteurs opioïdes, qui, en cas de douleur physique libère des substances chimiques appelées opioïdes dans l'espace inter-neurones pour amortir les signaux de la douleur.

Dans cette étude, 18 participants adultes ont été invités à voir les photos et les profils personnels fictifs de centaines d'autres adultes sur un site de rencontres, à sélectionner ceux qui les attiraient le plus, puis, une fois « sous » pet scan, ont été informés que les personnes de leur choix, elles, n'étaient pas intéressées. L’imagerie montre alors une libération d'opioïdes, en particulier dans le striatum ventral, l’amygdale, le thalamus et la substance grise périaqueductale, des zones du cerveau impliquées dans la douleur physique. Les chercheurs montrent que les voies du cerveau activées pendant la douleur sociale sont similaires à celles activées en cas de douleur physique. Le système opioïde joue donc double-jeu et est activée de la même manière en cas de rejet social. Si l’on savait déjà que, chez l’animal, les opioïdes sont libérés en cas d’isolement, cela n’avait pas encore jamais été démontré chez l’Homme.

 

La personnalité des participants joue un rôle dans la réponse de leur cerveau au rejet social : Les participants à forte capacité de résilience sont capables de libérer plus d'opiacés en situation de rejet social, en particulier dans l'amygdale, la région du cerveau impliquée dans le traitement des émotions. La libération d'opioïdes a donc un effet protecteur ou d'adaptation.

 

Le système opioïde, un système « à double sens » : En cas d’acceptation sociale, certaines régions du cerveau libèrent également plus opioïdes. Dans cette expérience, c’est le cas lorsqu’une personne sélectionnée par le participant montre (fictivement) un intérêt réciproque pour celui-ci. Cette constatation confirme le double rôle du système opioïde à la fois dans la réduction de la douleur et la promotion du plaisir. Cette étude montre que ce mécanisme à double sens fonctionne aussi dans les relations sociales.

Selon les auteurs, il est possible que les personnes souffrant de dépression ou d'anxiété sociale sont moins capables de libérer des opioïdes pendant les périodes de détresse et ne se rétablissent jamais tout à fait après une expérience sociale négative. De la même manière, ces personnes libèrent moins d'opioïdes en cas d’interactions sociales positives et en retirent donc moins de soutien social.  

 

Vers un traitement de l'anxiété sociale : Les opioïdes mis à part leurs effets addictifs pourraient donc être un traitement efficace de la dépression et l'anxiété sociale. Cette conclusion va dans le sens d’une précédente étude, publiée dans la revue Psychological Science, qui suggérait qu’un type de paracétamol, le Tylenol, pouvait, dans certaines situations, aider aussi à gérer la détresse ou l’anxiété et apaiser la douleur émotionnelle. Il reste donc à développer de tels traitements, mais, dans cette attente, comprendre comment réagit notre cerveau, en cas de douleur sociale, peut contribuer à mieux surmonter ce type de situation. Enfin, c’est une étude de plus qui confirme l’importance vitale du lien social dans les sociétés modernes, une théorie récemment développée dans un ouvrage de neuroscience d’un scientifique de l’UCLA.

 

Source: Molecular Psychiatry doi:10.1038/mp.2013.96 Response of the μ-opioid system to social rejection and acceptance

(Visuel@ University of Michigan « Activation (en orange) du système anti-douleur du cerveau en situation de rejet social)

Lire aussi : NEURO: Pourquoi le lien social est aussi fondamental qu’un toit et de la nourriture


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 17/10/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
Sans SOMMEIL paradoxal, pas de développement cérébral
Actualité publiée il y a 3h53mn
SOLEIL: Ce qu’il faut retenir pour mieux vivre son été
Actualité publiée il y a 4h43mn
AUTOPSIE: Préciser l’heure exacte de la mort jusqu’à 10 jours après
Actualité publiée il y a 4h35mn
CONCEPTION: Pourquoi les ovules humains vieillissent mal
Actualité publiée il y a 4h49mn
AINS : Risques cardiovasculaires chez le sujet âgé
Actualité publiée il y a 4h56mn
GÉNOMIQUE: Yeux bleus et alcool, une relation de dépendance?
Actualité publiée hier
CANNABIS: Quel effet réel sur la prise de poids?
Actualité publiée hier
VACCIN anti-VIH: Un candidat 2 en 1 neutralise le virus chez le singe
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Les gourmets ont moins de problèmes de poids
Actualité publiée hier
MORTALITÉ INFANTILE: 4 dollars par enfant pour sauver 34 millions de vies
Actualité publiée hier
MUCOVISCIDOSE: Une thérapie génique par inhalation stabilise la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
EXERCICE et CARDIO-TRAINING: Quels sont ses vrais bénéfices?
Actualité publiée il y a 2 jours
DÉVELOPPEMENT cognitif: L’influence du père commence bien avant la grossesse
Actualité publiée il y a 2 jours
PSYCHO: Le cynisme ennemi de la réussite
Actualité publiée il y a 2 jours
STRESS AIGU: S’endormir dessus n’est pas une bonne solution
Actualité publiée il y a 3 jours
MÉLANOME: Gare au psoralène du pamplemousse et du jus d’orange!
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ, DIABÈTE: Découverte d’une nouvelle forme héréditaire
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE GESTATIONNEL: Il ne faut pas avoir peur de l'exercice pendant la grossesse
Actualité publiée il y a 3 jours
AVC: La thrombectomie double les chances de bonne récupération neurologique
Actualité publiée il y a 4 jours
SUBUTEX® (Buprénorphine): Comment lutter contre son détournement
Actualité publiée il y a 4 jours
STRESS: Son hormone cortisol fige à jamais les mauvais souvenirs
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER COLORECTAL: Un nouveau paradoxe de l’obésité
Actualité publiée il y a 4 jours
RHUME: Les vasoconstricteurs par voie orale doivent être délivrés sur prescription
Actualité publiée il y a 4 jours
CANNABIS: Attention à l'exposition accidentelle des enfants
Actualité publiée il y a 4 jours
CYTOMÉGALOVIRUS: Rappel d’une menace pour les bébés à naître
Actualité publiée il y a 5 jours
PERTE de POIDS: Le régime végétalien confirme son efficacité
Actualité publiée il y a 5 jours
DÉPRESSION: Et si elle rétrécissait le cerveau?
Actualité publiée il y a 5 jours
DÉVELOPPEMENT: Les bébés savent apprécier le flegme des parents
Actualité publiée il y a 5 jours
SOIGNANTS ou AIDANTS: Qui prend soin de qui ?
Actualité publiée il y a 6 jours
DIABÈTE: Et si vous patientiez 15 mn avant de prendre le dessert?
Actualité publiée il y a 6 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Muscler son corps sans aiguiser son appétit
Actualité publiée il y a 9 jours
OBÉSITÉ: Des champignons magiques, oui mais contre le surpoids
Actualité publiée il y a 9 jours
LONGÉVITÉ: Les femmes stressées manquent de Klotho
Actualité publiée il y a 11 jours
APPRENTISSAGE du POT trop tôt, problèmes de fuites très vite
Actualité publiée il y a 7 jours
PREMIÈRE MONDIALE: Implantation d'un sternum en céramique à limoges
Actualité publiée il y a 6 jours
Lutte contre le TABAGISME: Les aires de jeux sont désormais sans tabac
Actualité publiée il y a 6 jours
BOISSONS SUCRÉES: Siroter mène 180.000 personnes au décès
Actualité publiée il y a 6 jours
PIC de CHALEUR: Plateforme Canicule activée
Actualité publiée il y a 7 jours
ANXIOLYTIQUES: Un rappel des indications s'impose
Actualité publiée il y a 6 jours
RISQUE SOLAIRE: A chaque type de rayons U.V., ses dommages à l'ADN de la peau
Actualité publiée il y a 7 jours
COGNITION: Un simple jus de cassis pour garder l’esprit vif
Actualité publiée il y a 7 jours
PRÉMATURITÉ: La traite de cordon confirme ses promesses en cas de césarienne
Actualité publiée il y a 7 jours
ALZHEIMER: L'hypertension artérielle associée à un risque réduit?
Actualité publiée il y a 7 jours
ATHÉROSCLÉROSE: Et si les patients pouvaient voir leurs artères calcifiées?
Actualité publiée il y a 7 jours
AVC: La protéine qui prédispose au risque
Actualité publiée il y a 8 jours
MÉNOPAUSE: Antidépresseurs et risque accru de fracture osseuse
Actualité publiée il y a 8 jours
DÉPRESSION: Vos réactions émotionnelles sont-elles normales?
Actualité publiée il y a 8 jours
NEURO: L’empathie se retrouve dans la matière grise
Actualité publiée il y a 8 jours
CANCER de la PROSTATE: Fumer c’est déjà rechuter
Actualité publiée il y a 9 jours
ALIMENTS et allégations de santé: Certaines promesses font plus de mal que de bien
Actualité publiée il y a 10 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques