Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ACOUPHÈNES : L’espoir d’une nouvelle polythérapie

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 2 semaines
Frontiers in Neurology
Il n’existe pas de traitement standard contre les acouphènes (Visuel Adobe Stock 326993165)

Il n’existe pas de traitement standard contre les acouphènes. Véritable percée dans la recherche d'un remède contre les acouphènes, cet essai clinique portant sur un nouveau traitement contre les acouphènes, mené à l’Université d'Auckland, confirme les promesses de cette « polythérapie numérique »/ La thérapie est dès lors comparée ici à une application d'auto-assistance déjà documentée et qui produit du bruit blanc. Les premiers résultats, publiés dans la revue Frontiers in Neurology, ouvrent l’espoir de pouvoir offrir un traitement certes toujours complexe mais personnalisé aux nombreuses personnes qui souffrent de ce trouble et qui, pour la plupart ne vont pas consulter.

 

Car ce trouble auditif, pourtant courant, échappe en partie à la compréhension scientifique et il n’existe pas de traitement curatif contre ce bourdonnement continu dans les oreilles, qui peut être très handicapant.

 

On estime qu'1 Français sur 4 est touché par les acouphènes, qu'1 personne sur 2 a déjà fait l'expérience des acouphènes et qu'1 personne sur 2 connaît quelqu'un qui souffre d'acouphènes. Cependant, 51% des personnes souffrant d’acouphènes n'ont jamais consulté. De nombreux facteurs ont été évoqués, dont des lésions aux cellules ou aux cils de l'oreille interne, une perte d'audition liée à l'âge ou presbyacousie, l'exposition à des niveaux de bruit élevés, l’accumulation de cérumen ou une otospongiose de l'oreille moyenne.

Recâbler le cerveau de manière à réduire le bruit de fond

Ces spécialistes des acouphènes, qui travaillent depuis 20 ans sur le sujet se déclarent aujourd’hui « enthousiasmés par les résultats encourageants » de leur essai clinique. L'étude a répartis 61 patients à suivre soit la nouvelle « polythérapie numérique » soit à utiliser l’application d'auto-assistance. L’expérience montre que :

 

  • les 31 participants ayant suivi la nouvelle polythérapie bénéficient d’améliorations cliniquement significatives à 12 semaines, vs l'autre groupe qui ne bénéficie d’aucune ou de peu de réduction des acouphènes.

 

L’auteur principal, le Dr Searchfield, professeur agrégé en audiologie explique le protocole :

 

  • un audiologiste effectue une évaluation initiale et élabore un plan de traitement personnalisé, combinant une gamme d'outils numériques, en fonction de l'expérience individuelle des acouphènes ;  le bruit blanc, des objectifs et des exercices axés sur ces objectifs et le recours à des thérapies basées sur la technologie sont utilisés en fonction de chaque patient ;
  • cette thérapie combinée est prescrite environ 12 semaines- au lieu de 12 mois pour une gestion plus rapide de la condition par le patient ;
  • l’objectif de la thérapie, c'est essentiellement recâbler le cerveau d'une manière qui réduit le son des acouphènes à un bruit de fond qui n'a plus aucune pertinence pour le patient.
  • Après ce programme de 12 semaines, 65 % des participants confirment une amélioration et certains déclarent même que :

« la thérapie a changé leur vie ».

Ces patients ont « pris le dessus » sur les acouphènes alors que jusque-là les acouphènes prenaient le dessus sur leur vie et leur attention. Alors que d’autres patients ne relèvent aucune amélioration, les chercheurs poursuivent leurs travaux afin « d’affiner le programme »- et dans l’objectif d’obtenir l'approbation de l’Agence américaine FDA.

 

L'application pourrait être disponible en pratique clinique d’ici quelques mois.