Vous recherchez un dossier

Dossiers

La toilette de la personne âgée, un soin de partage (1/1)

Article publiée dans santé log Soins à domicile n°70 le 16-09-2019

Les soins d'hygiène corporelle et de propreté sont définis comme « un ensemble d'actes que chaque personne effectue en vue d'assurer son bien-être physique et mental et de préserver l'intégrité de ses téguments(1) ». Pour le patient ou le proche en perte d’autonomie, maintenu au domicile, l’aide à la toilette est donc la réponse à un besoin physiologique de base, être propre, une composante majeure de l’intégrité et de l’estime de soi mais aussi du bien-être et de la qualité de vie.
Pour le soignant ou l’aidant, l’hygiène -comme l’asepsie- est une condition préalable et essentielle du soin. L’hygiène limite la transmission de germes, réduit le risque d’infection, de maladies de peau ou de complications d’une plaie. Ces fonctions d’aide à la continuité de la vie, qui visent à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d'autonomie de la personne font partie du rôle propre de l’infirmier(2) (et de l’aide-soignant sous la responsabilité de l’infirmier(3)). En pratique, de nombreux aidants naturels sont également amenés à effectuer la toilette d’un proche.
Qu’elle soit aidée ou effectuée par l’infirmier, l’aide-soignant, l’auxiliaire ou l’aidant, la toilette est par essence un moment de partage, intime et régulier qui permet au patient de tourner chaque fois une nouvelle page de sa vie, en éliminant germes et mauvaises odeurs et de retrouver bien-être et réassurance.
Lire la suite

Les autres dossiers

Créer votre compte gratuitement

Et accédez sans limite à
plus de 600 dossiers