Vous recherchez un dossier

Dossiers

Gestion de la plaie et autour de la plaie (1/4)

Article publiée dans santé log Soins à domicile n°86-87 le 20-05-2022

Gestion de la PPL (peau péri-lésionnelle)
et fixation

Elodie Labedade

La gestion de la PPL participe à la cicatrisation

Le traitement des plaies s’articule autour du principe de la cicatrisation en milieu humide (sauf exception). L’étiologie de la plaie, l’identification de la phase de cicatrisation et l’évaluation du lit de la plaie et de ses exsudats permettent d’adapter les soins pour espérer la cicatrisation (avec la correction des facteurs de retard de cicatrisation).

L’épidermisation se fait depuis les berges jusqu’au centre de la plaie.

Il est donc important d’avoir une peau péri-lésionnelle (PPL) saine et solide pour aboutir à la fermeture de la plaie.

Un certain nombre de facteurs tels que : l’excès d’humidité ou encore la présence dans les exsudats de protéines, dont le rôle est de dégrader la matrice extracellulaire altérée de la plaie, peuvent fragiliser voire altérer la barrière cutanée de la PPL.

A contrario, une peau sèche, dont la barrière hydrolipidique est endommagée, aura tendance à desquamer et à se fissurer et sera moins résistante aux agressions extérieures (agents irritants, traumatismes). Le choix des pansements appliqués sur la plaie pour gérer le milieu humide, l’utilisation de protecteur cutanée ou d’émollients, la fréquence des soins et le nettoyage avec un savon au pH proche du pH cutané contribuent à la préservation de la PPL(1).

Lire la suite

Les autres dossiers

Créer votre compte gratuitement

Et accédez sans limite à
plus de 600 dossiers