Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT MATERNEL : Il réduit aussi la douleur chronique après une césarienne

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 2 semaines
Euroanaesthesia Congress

L'allaitement maternel après une césarienne peut permettre à de mieux gérer la douleur : ces données présentées à l’Euroanaesthesia Congress de Genève montrent que les mères qui ont nourri leurs bébés pendant au moins 2 mois après leur accouchement par césarienne sont 3 fois moins susceptibles de souffrir de douleur persistante par rapport aux autres mères qui ont accouché aussi par césarienne mais n’ont pas allaité. Un nouveau bénéfice, collatéral, de l’allaitement maternel.

Aujourd'hui, plus d'une naissance sur 4 dans les pays riches a lieu par césarienne. La douleur chronique qui dure en moyenne plus de 3 mois affecte environ 1 femme sur 5 après une césarienne. Par ailleurs, il est plus qu'admis que le lait maternel est la nutrition la mieux adaptée au début de la vie, et l'allaitement maternel exclusif est recommandé jusqu'à l'âge des 6 mois de l'Enfant par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cette étude ajoute un nouveau bénéfice de l'allaitement maternel sur la gestion de la douleur chronique.


Les chercheurs de l'Hôpital Universitaire Nuestra Señora de Valme (Séville) ont suivi 185 mères ayant subi une césarienne. Les participantes ont été interrogées sur leur pratique de l'allaitement et les niveaux de douleur chronique perçue au site opératoire à 24, 72 heures et 4 mois après césarienne. Les chercheurs ont également pris en compte les autres facteurs de douleur chronique possibles (facteurs de confusion) dont la technique chirurgicale, la douleur dans les premières heures suivant l'intervention, l'éducation et la profession maternelles et l'anxiété pendant l'allaitement maternel.

-87% des mères de l'étude ont allaité leurs bébés, dont 58% durant 2 mois ou plus.

-23% des mères qui ont allaité pendant 2 mois ou moins ressentaient toujours une douleur chronique au niveau du site chirurgical 4 mois post-op, vs 8% des mères qui ont allaité pendant 2 mois ou plus.

-Une différence qualifiée de « remarquable » par les chercheurs et toujours significative après prise en compte de l'âge de la mère.

-Enfin, le niveau d'étude joue également sur les niveaux de douleur déclarés : les mères ayant une formation universitaire ou supérieure sont beaucoup moins susceptibles d'avoir une douleur persistante par rapport aux mères à plus faible niveau d'éducation.

-Seul bémol : 54% des mères qui ont allaité déclarent avoir souffert d'angoisse. Ce dernier résultat suggère à nouveau le besoin de nombreuses mères, de soutien à l'allaitement maternel.

Ainsi, l'allaitement maternel de plus de 2 mois protège aussi contre la douleur post-césarienne chronique en divisant par 3 le risque. Une autre bonne raison pour encourager les femmes à allaiter, écrivent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème