Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ALZHEIMER : Un nouveau biomarqueur précoce d’agrégation de tau

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 2 semaines
ACS Chemical Neuroscience
Ces tests de détection de l'Alzheimer, aujourd'hui utilisés en routine restent incapables de détecter la maladie au stade précoce et de distinguer les différents types de démence ou les différents degrés de sévérité (Visuel Adobe Stock 142855037)

Le diagnostic définitif de la maladie d'Alzheimer n'était autrefois possible qu'après le décès du patient mais les progrès de l'imagerie et l’analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR) permettent désormais le diagnostic chez les personnes encore en vie. Cependant, ces tests de détection de l'Alzheimer, aujourd'hui utilisés en routine restent incapables de détecter la maladie au stade précoce et de distinguer les différents types de démence ou les différents degrés de sévérité. Le biomarqueur, identifié devrait aider les médecins à diagnostiquer la maladie plus tôt, dès l’apparition d’une déficience cognitive légère.

 

De nombreuses équipes sont en recherche de biomarqueurs précoces de la maladie d'Alzheimer, certains se concentrant sur les changements subtils de la protéine caractéristique, tau. Ces changements vont rendre la protéine tau plus susceptible de s'agréger, ce induit la perte de neurones et l’altération de la mémoire. 2 des modifications constatées avec la maladie comprennent la phosphorylation de tau, au niveau d'acides aminés spécifiques, aboutissant à des versions appelées p-tau181 et p-tau217.

2 biomarqueurs différencient les tissus atteints par la maladie d’Alzheimer,

des tissus cérébraux atteints par d'autres maladies neurodégénératives.

 

L’étude : l’examen de tissus cérébraux post-mortem de patients atteints de maladie d’Alzheimer et de sujets exempts de la maladie, a permis de :

 

  • identifier plusieurs biomarqueurs « p-tau » sélectivement associés à l'agrégation de tau ;
  • comme p-tau181 et p-tau217, plusieurs de ces biomarqueurs permettent de différencier les tissus atteints par la maladie d’Alzheimer de tissus de personnes en bonne santé ;
  • p-tau198 permet de différencier la maladie d’Alzheimer de 2 autres maladies neurodégénératives dans lesquelles tau s'agglutine aussi ;
  • p-tau198 est un marqueur tout aussi sélectif que p-tau181 et p-tau217 ;
  • p-tau 198 et p-tau217 permettent de différencier les tissus cérébraux des patients atteints de déficience cognitive légère des tissus cérébraux de participants âgés exempts de troubles cognitifs ;

 

Prises ensemble, ces différentes versions de p-tau pourraient constituer une signature de détection de différents types de démence précoce, avant que des dommages neurologiques importants ne surviennent.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème