Vous recherchez une actualité
Actualités

ANOREXIE, OBÉSITÉ : L’app qui réapprend à bien manger

Actualité publiée il y a 3 semaines 3 heures 14 min
Frontiers in Neuroscience
Cette application permet aux personnes atteintes de trouble du comportement alimentaire (TCA : hyperphagie, anorexie…) de réapprendre à manger et à rééprouver une sensation de satiété.

Ces experts du Karolinska Institute proposent une application qui permet aux personnes atteintes de trouble du comportement alimentaire (TCA : hyperphagie, anorexie…) de réapprendre à manger et à rééprouver une sensation de satiété. Convaincus qu’un plus grand nombre de patients atteints de TCA entrent en rémission à long terme en réapprenant à manger plutôt que par traitement médicamenteux, leur application « Mandometer » permet cette rééducation par la normalisation de leur consommation alimentaire.

 

« Les patients anorexiques peuvent normaliser leur apport alimentaire en ajustant leur consommation de nourriture à l'aide de notre application pour smartphone », explique l’auteur principal, le professeur Per Sodersten : « contrairement aux traitements standard qui échouent, la plupart de nos patients ont pu retrouver un poids corporel normal, leur santé s’est améliorée et peu d’entre eux connaissent une rechute ».

Cette balance enregistre la perte de poids de l'assiette pendant le repas et crée, via une application, une courbe de consommation de nourriture, de la durée du repas et du taux de consommation

Réapprendre à bien manger

L'approche est basée sur la théorie selon laquelle une alimentation lente et un effort physique excessif durant l’alimentation, 2 caractéristiques de l'anorexie, sont des réponses conservées suite à une offre alimentaire réduite pouvant être déclenchée par un régime amaigrissant. Cependant ces réponses devraient pouvoir être inversées par un retour de l’alimentation à la normale.

 

Le régime en traine-t-il l'anorexie ou l’anorexie le « régime » ?  Ces spécialistes nous rappellent que les tentatives visant à traiter l'anorexie comme une maladie mentale ont largement échoué. Le traitement standard de l’anorexie, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), cible les processus cognitifs censés maintenir le trouble. Cependant, le taux de rémission des TCA après TCC plafonne à 25% et les résultats à long terme sont incertains. Les médicaments psychoactifs se sont révélés encore moins efficaces. L’idée des auteurs a donc été de cibler plutôt les comportements alimentaires (« le régime ») que les processus cognitifs dysfonctionnels.

Les auteurs ont donc « investi dans la bouche de leurs patients ». Ils ont tenté d'enseigner à manger aux anorexiques. Cette démarche, débutée dès 1996, était alors jugée déplacée et même dangereuse. Aujourd'hui, en Suède, lieu de l’étude, aucun programme de traitement des TCA n’exclut l’intervention de restauration de l’alimentation. Aujourd’hui l’application Mandometer permet de contrôler le comportement alimentaire en lui apportant des informations sur la rapidité à laquelle il mange et devrait manger.

 

L’application Mandometer pour contrôler le comportement alimentaire : Les sujets mangent des aliments dans une assiette posée sur une balance connectée à leur smartphone. Cette balance enregistre la perte de poids de l'assiette pendant le repas et crée, via une application, une courbe de consommation de nourriture, de la durée du repas et du taux de consommation. À intervalles réguliers, une échelle d'évaluation apparaît à l'écran et le sujet est invité à évaluer son sentiment de satiété. Une courbe de référence pour le taux de consommation et une courbe de référence pour la satiété s’affichent également sur l’écran, ce qui permet au patient de se situer par rapport à la normale. Grâce à toutes ces données, les patients apprennent à visualiser à quoi ressemblent des portions normales et un rythme normal d’alimentation.

 

La preuve chez plus d’un millier de patients : La méthode utilisée depuis pour traiter plus de 1.500 patients permet un taux de rémission de 75% en moyenne sur un an de traitement. Et le taux de rechute est réduit à 10% à 5 ans. Aucun patient n'est décédé, ce qui est une donnée clé, dans l’anorexie notamment. L’amélioration est donc considérable en comparaison des traitements existants des TCA. D'autant, soulignent les chercheurs, que les patients qui ont bénéficié de la méthode Mandometer étaient atteints de troubles sévères de l’alimentation.  

« La différence de résultats est si importante qu’un essai contrôlé randomisé serait redondant. Néanmoins, nous invitons des chercheurs indépendants à réaliser un essai comparatif randomisé ».