Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER de l’UTÉRUS : Se lisser les cheveux peut être dangereux !

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 4 semaines
JNCI
L’utilisation régulière de produits de lissage des cheveux vient d’être associée à un risque plus élevé de cancer de l'utérus (Visuel Adobe Stock 329140967)

L’utilisation régulière de produits de lissage des cheveux vient d’être associée à un risque plus élevé de cancer de l'utérus, par ces experts des National Institutes of Health (NIH) qui publient leurs conclusions dans le Journal of the National Cancer Institute (JNCI). Ainsi, les femmes qui utilisent plus fréquemment ces produits peuvent être plus touchées, selon cette toute première étude à alerter sur cet effet cancérigène des produits lissants pour les cheveux.

 

Cette analyse épidémiologique et d’association révèle en effet que les femmes ayant utilisé des produits de lissage des cheveux plus de 4 fois au cours de l'année précédente sont plus de 2 fois plus susceptibles de développer un cancer de l'utérus vs celles qui n’en utilisent jamais. Aucune association avec le cancer de l'utérus n’est retrouvée avec l’utilisation d’autres produits capillaires comme les colorations ou les permanentes.

 

L’étude a suivi, durant 11 années, 33.497 femmes américaines âgées de 35 à 74 ans participant à l'étude Sister, une étude menée par le National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS/NIH) afin de mieux identifier les facteurs de risque du cancer du sein et d'autres problèmes de santé chez la Femme. 378 cas de cancer de l'utérus ont été diagnostiqués au cours du suivi. L’analyse révèle :

 

  • une association entre une utilisation fréquente de produits de lissage des cheveux, soit 4 fois au moins au cours de l'année précédente et un risque multiplié par 2 de cancer de l'utérus ;
  • 1,64 % des femmes « qui n'ont jamais utilisé de fer à lisser » vont développer -en raison de l’utilisation de ces produits- un cancer de l'utérus avant l'âge de 70 ans ;
  • Les utilisatrices plus régulières encore de ces produits de lissage atteignent un risque de 4,05%.

 

L’auteur principal, le Dr Alexandra White, du NIEHS explique que cette incidence est particulièrement préoccupante mais que le cancer de l'utérus reste un cancer relativement rare.

Ce cancer représente environ 3 % de tous les nouveaux cas de cancer.

Il s’agit néanmoins du cancer le plus courant de l'appareil reproducteur féminin et son incidence est en augmentation.

Environ 60 % des participantes ayant déclaré utiliser régulièrement des produits lissants étaient des femmes afro-américaines auto-identifiées. « Ces résultats peuvent donc être encore plus pertinents pour ces femmes », relèvent les auteurs.

 

Quels composés en cause ? Les chercheurs n'ont pas recueilli de données de marques ou les ingrédients présents dans ces produits capillaires déclarés par les participantes. Cependant, ils citent les parabènes, le bisphénol A, les métaux et le formaldéhyde comme contributeurs possibles de ce risque accru de cancer de l'utérus.

 

D’autres recherches doivent confirmer ces résultats dans différents groupes de population et la relation de cause à effet entre l’utilisation de ce type de produits capillaires et l’incidence du cancer de l'utérus.