Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du CÔLON : La protéine unique qui apaise le microbiome

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 1 semaine
eBioMedicine

Le cancer du côlon est la deuxième cause de décès liés au cancer et le troisième cancer le plus fréquent. Cette protéine, IRAK-M, qui à elle-seule peut aider le côlon à éviter l’inflammation et le corps à se protéger contre le cancer du côlon est donc très précieuse : une simple modification de sa forme permet réduire de façon significative la progression clinique des deux maladies. Ici la preuve est apportée dans la revue eBioMedicine par une équipe de Virginia Tech sur des modèles précliniques.

Les chercheurs du Collège de médecine vétérinaire de la Virginie-Maryland rappellent le lien intime entre l'inflammation incontrôlée dans l'intestin, la maladie inflammatoire de l'intestin (MICI) et le développement du cancer du côlon. Cette inflammation incontrôlée est associée à des changements de communautés bactériennes dans l'intestin -ou du microbiome intestinal- qui peuvent envahir la muqueuse intestinale lorsque la barrière cellulaire protectrice est lésée.


Les chercheurs montrent que la modification de la forme de l'IRAK-M, une protéine qui contrôle l'inflammation, peut réduire de façon significative la progression clinique des deux maladies chez des modèles animaux précliniques. La protéine altérée sur-active le système immunitaire contraint d'éliminer les bactéries avant qu'elles ne fassent des « dégâts ». Ainsi, des souris dont on a génétiquement modifié le gène IRAK-M présentent moins d'inflammation globale et un risque de cancer colorectal très réduit.

Il reste à confirmer ces résultats chez l'Homme et les études sont déjà en cours en collaborations avec des équipes de la Carilion Clinic et de la Duke University. L'équipe évalue également ces données sur des « mini-intestins » artificiels développés en laboratoire à partir de cultures de cellules souches intestinales. L'idée est finalement de cibler IRAK-M pour prévenir la maladie intestinale inflammatoire et le cancer.

February 2017 DOI: 10.1016/j.ebiom.2016.11.039 Enhanced Mucosal Defense and Reduced Tumor Burden in Mice with the Compromised Negative Regulator IRAK-M

Plus d'études sur le Cancer colorectal

Autres actualités sur le même thème