Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du PANCRÉAS: 4 sous-types bien spécifiques pour un traitement mieux personnalisé

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 3 semaines
Nature

Aujourd’hui, seuls 20% des patients diagnostiqués avec un cancer du pancréas bénéficieront d’une survie à 1 an. Cette recherche qui identifie 4 sous-types très distincts du cancer du pancréas, ouvre donc un immense espoir de pouvoir mieux traiter ce cancer à mauvais pronostic, de manière bien plus personnalisée. Des conclusions présentées dans la revue Nature, qui appellent à tester, pour l'un de ses sous-types, des médicaments déjà en cours d'essais cliniques pour d'autres cancers.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ces chercheurs de prestigieux instituts de recherche d'Australie, d'Allemagne, d'Ecosse, d'Italie et des Etats-Unis, rappellent qu'en pratique clinique, certains patients vont répondre de manière inattendue à certains traitements, c'est ce qui les a incités à chercher à mieux caractériser ce cancer à mauais pronostic. Les chercheurs ont effectué une analyse de l'ensemble complet de l'ADN de 456 tumeurs du pancréas prélevées chirurgicalement chez 382 patients atteints. Puis ont également pris en compte des données provenant de 74 autres biopsies de cancer du pancréas déjà séquencées. Ils ont ensuite cherché les mutations dans différents gènes liées aux différentes voies de développement de la tumeur. Ils identifient ainsi 32 gènes mutés de façon significative et liés à 10 voies moléculaires connues pour « provoquer » ce cancer. L'identification de ces mutations et de ces voies de développement cellulaire permet de diviser les tumeurs analysées en 4 formes :


1. Epidermoïde ou squameuse, une forme plus agressive et à forte vitesse de propagation, caractérisée par des mutations géniques déjà vues dans certaines classes de cancer du sein, de la vessie, du poumon et de la tête et du cou.

2. immunogène ou qui entraîne des perturbations du système immunitaire, et notamment des voies immunitaires qui protègent contre la prolifération des cellules cancéreuses,

3. progénitrice car déclenchée par des erreurs de transcription entraînant le développement du cancer,

4. « ADEX » pour aberrantly differentiated endocrine exocrine, un sous-type de tumeur progénitrice, avec surexpression de certains gènes spécifiques.

Pourvoir identifier des différences d'évolution moléculaire de ces sous-types de cancer du pancréas va permettre aux médecins de cibler ces causes de manière plus efficace avec un traitement mieux personnalisé. En particulier, les tumeurs immunogènes pourraient être mieux prises en charge par de nouvelles molécules qui vont cibler spécifiquement les mécanismes par lesquels la tumeur se soustrait à la défense immunitaire. Et certains de ces médicaments sont déjà en cours d'essais cliniques pour d'autres cancers…

Autres actualités sur le même thème