Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du PANCRÉAS : Le nouveau traitement qui prolonge la survie

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 3 semaines
The Lancet

C’est probablement -selon les dernières estimations- le troisième cancer le plus mortel en Europe, après le cancer du poumon et du cancer colorectal. Le cancer du pancréas a souvent un faible pronostic. C’est pourquoi cette nouvelle combinaison de 2 agents de chimiothérapie ouvre un premier espoir : des données d’essai présentées dans le Lancet qui estiment à 2,5 mois la survie supplémentaire apportée en moyenne par ce nouveau protocole. Probablement la future norme de soins.

Le cancer du pancréas est souvent longtemps sans symptômes, et ses symptômes à l'apparition, sont similaires à ceux de la pancréatite chronique. Résultat, le pronostic après diagnostic est très pauvre, avec un taux de survie faible, estimé à 20% à 1 an. De récentes études estiment que ce cancer pourrait devenir, dans les prochaines années, le troisième cancer le plus mortel en Europe. Ainsi, dès 2017, le cancer du pancréas pourrait tuer plus que le cancer du sein en UE, avec un taux de mortalité situé juste derrière ceux du cancer du poumon et du cancer colorectal.


Ainsi, les chercheurs de l'Université de Liverpool et de Manchester et de nombreux autres instituts de recherche britanniques, de l'Institut Karolinska et l'Université d'Uppsala (Suède), et de l'Université de Hambourg en Allemagne, montrent qu'avec la nouvelle chimiothérapie combinée, le taux de survie à 5 ans passe à 28,8% vs 16,3% en cas de traitement avec un seul médicament.

Cet essai randomisé contrôlé multi-site a été mené auprès de 732 patients ayant subi une chirurgie pour leur cancer du pancréas, suivis de 2008 à 2014. Ces patients ont été répartis pour recevoir soit la gemcitabine seule, soit la combinaison gemcitabine + capécitabine, sur 6 cycles de 4 semaines de chimiothérapie. Les chercheurs ont évalué les patients tous les 3 mois et durant 5 ans. Le critère principal était le temps de survie global à partir de l'inclusion.

La principale conclusion est que les patients traités avec les 2 médicaments vivent plus longtemps :

-survie moyenne avec gemcitabine : 25,5 mois

-survie moyenne avec gemcitabine + capécitabine : 28 mois

-Taux de décès ou de récidive : 78% avec gemcitabine, 74% avec gemcitabine + capécitabine

-Taux de survie à 5 ans : 28,8% avec gemcitabine + capécitabine vs 16% avec gemcitabine seule.

Seul bémol, un taux supérieur d'événements indésirables et d'effets secondaires avec les 2 médicaments :

Parmi les participants traités par gemcitabine seule, 35% ont arrêté le traitement avant la fin, dont 41% en raison des effets secondaires de la chimiothérapie. C'est le cas de 46% avec la combinaison, dont 47% en raison des effets secondaires. 481 événements indésirables graves ont été constatés dans le groupe gemcitabine seule, vs 608 dans le groupe chimio combinée.

En revanche, aucune différence entre les deux groupes n'est constatée en termes de qualité de vie.

En conclusion, cet essai montre que la combinaison de médicaments augmente significativement la survie globale, avec, écrivent les auteurs, « un niveau acceptable de toxicité ».

January 24 2017 Comparison of adjuvant gemcitabine and capecitabine with gemcitabine monotherapy in patients with resected pancreatic cancer (ESPAC-4): a multicentre, open-label, randomised, phase 3 trial

Plus de 30 études sur le Cancer du Pancréas

Autres actualités sur le même thème