Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CICATRISATION des PLAIES : Du plasma en 3D pour l’accélérer

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 1 semaine
Advanced Functional Materials
La cicatrisation des plaies peut être facilitée par la réplication d'un composant crucial présent dans notre sang (Visuel Adobe Stock 77376400)

Cette recherche de bioingénieurs de la Royal College of Surgeons in Ireland (RCSI) University suggère que la cicatrisation des plaies peut être facilitée par la réplication d'un composant crucial présent dans notre sang. L’équipe préconise ainsi une sorte d’implant adapté à la réparation des tissus qui permettrait de mieux traiter les plaies cutanées difficiles à cicatriser. Ces travaux, publiés dans la revue Advanced Functional Materials, illustrent les progrès continus de la médecine régénérative, de l’impression 3D, et, plus largement, de la médecine personnalisée.

 

Ces scientifiques, biologistes, ingénieurs et experts en médecine régénérative du Tissue Engineering Research Group (TERG) et du SFI AMBER (Advanced Materials and BioEngineering Research) Center du RCSI sont partis du plasma riche en plaquettes (PRP), un concentré de plasma sanguin qui contient une concentration élevée de plaquettes et constitue une substance curative naturelle de notre sang.

De précédentes études ont suggéré que même si le PRP déjà présent dans notre sang aide à cicatriser les plaies, des cicatrices peuvent toujours se produire, explique l’auteur principal, le Dr Fergal O'Brien, Pr de bio-ingénierie et de médecine régénérative au RCSI.

Visuel Advanced Functional Materials

 

Cependant l’équipe a fait l’hypothèse de pouvoir améliorer le processus de cicatrisation des plaies en extrayant le PRP du sang d'un patient présentant une plaie cutanée complexe et en le manipulant par impression 3D pour former un implant pour la réparation de ses tissus.

Un implant à base de PRP traiter les plaies cutanées difficiles à cicatriser.

Le principe serait de poser cet implant en une intervention chirurgicale. La recherche montre que :

 

  • l'application de l'implant PRP imprimé en 3D est bien un activateur de cicatrisation,
  • en permettant une revascularisation efficace,
  • et en inhibant la fibrose (cicatrisation/épaississement des tissus).

 

En imprimant en 3D du PRP sous forme d’échafaudage en biomatériau, il apparaît donc possible d’augmenter la formation de vaisseaux sanguins tout en évitant la formation de cicatrices, ce qui promet une cicatrisation plus efficace des plaies.

 

« En plus de ses résultats prometteurs pour la cicatrisation des plaies cutanées, cette technologie pourrait trouver d’autres applications dans la régénération de différents tissus", ajoutent les chercheurs.

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités