Vous recherchez une actualité
Actualités

COCAÏNE, HÉROÏNE : 13% d’entre nous en ont sur le bout des doigts !

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 3 semaines
Clinical Chemistry
Il s’agit d’un test rapide par empreinte digitale qui permet d’identifier les usagers de drogues

Plus d’1 personne sur 10 qui n'a jamais consommé de cocaïne ou d’héroïne en a pourtant des traces sur le bout des doigts, démontrent ces scientifiques. Cette équipe de l’Université de Surrey a en effet mis au point, avec un partenaire industriel un nouveau test qui ne trompe pas. Et avec ces données, publiées dans la revue Clinical Chemistry, ils montrent à quel point ces drogues circulent et sont si répandues.  

 

Il s’agit d’un test rapide par empreinte digitale qui permet d’identifier les usagers de drogues et faire d’ailleurs la différence entre ceux qui consomment de la cocaïne et de l'héroïne et ceux qui y ont été seulement exposés.  

 

La preuve de concept est ici apportée en testant l’empreinte digitale de 50 volontaires non usagers et 15 usagers ayant déclaré avoir pris de la cocaïne ou de l'héroïne au cours des 24 heures précédentes. Et c’est sur les empreintes digitales des mains non lavées de volontaires non usagers de drogues et sans aucun antécédent de consommation que l’équipe a trouvé des traces de substances de classe A.

  • Environ 13% des empreintes digitales contenaient de la cocaïne et 1% un métabolite de l’héroïne ;
  • en établissant un seuil, les chercheurs ont pu faire la distinction entre les empreintes digitales contaminées par l'environnement et celles par une véritable consommation de drogues (et même après que l’usager se soit lavé les mains) ;
  • les empreintes digitales de participants non usagers invités à serrer la main d'un usager de drogue permettent également de détecter un « transfert secondaire ».

 

 

La cocaïne, un contaminant courant : c’est un des commentaires du Dr Melanie Bailey, maître de conférence en analyse médico-légale à l'Université de Surrey : « Croyez-le ou non, la cocaïne est un contaminant environnemental très répandu et, en particulier, présent sur de nombreux billets de banque, cependant nous sommes surpris par sa détection si fréquente.  En utilisant notre seuil de signification nous sommes aujourd’hui capables de dire à quelqu’un s’il a serré la main d’un usager de drogues ».

 

Le test par empreinte digitale est à l’évidence l'avenir du dépistage des drogues. Car non invasifs, facile à effectuer et porteur simultanément de l’identité du donneur. Développé par la société Intelligent Fingerprinting, le test est un exemple réussi de diagnostic par empreinte digitale utilisant la spectrométrie de masse.

Car le même principe peut être utilisé pour détecter nos expositions à d’autres substances ou à différents composés toxiques environnementaux.

Autres actualités sur le même thème