Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COGNITION : Le régime méditerranéen vert rajeunit le cerveau

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 1 semaine
eLife
Une meilleure alimentation pourrait-elle rajeunir votre cerveau ?

Une meilleure alimentation pourrait-elle rajeunir votre cerveau ? Ces scientifiques de l’Université Ben Gourion du Néguev (Israël) répondent par l’affirmative. Ils publient dans la revue eLife les résultats d’un essai de régime à long terme qui confirme ses effets positifs sur la santé du cerveau. Il s’agit à nouveau, et sans surprise, d’un type de régime méditerranéen, un régime méditerranéen vert, qui à la perte de poids corporel associe une réduction du vieillissement cérébral.

 

On sait déjà que l’obésité accélère le vieillissement du cerveau. De nombreuses équipes travaillent sur le vieillissement biologique vs chronologique et il existe aujourd’hui plusieurs techniques permettant de calculer « l'âge biologique du cerveau » d'une personne quel que soit son âge chronologique. Cette approche permet également de vérifier comment certains facteurs, comme le mode de vie, peuvent influencer le vieillissement cérébral sur des échelles de temps relativement courtes.

 

Qu’est-ce qu’un régime méditerranéen vert ? C’est un régime méditerranéen riche en polyphénols. Ce type de régime méditerranéen se distingue donc du régime méditerranéen traditionnel par ses apports importants de polyphénols alimentaires (phytochimiques ou métabolites secondaires de composés végétaux qui offrent divers avantages pour la santé) et par des apports encore réduits de viande rouge et transformée. En plus d'un apport quotidien de noix (soit 28 grammes), le régime méditerranéen vert doit comporter 3 à 4 tasses de thé vert et 1 tasse de Wolffia-globosa (Mankai) : une boisson verte à base de lentilles d'eau, chaque jour. Cette plante verte et aquatique est riche en fer biodisponible, en B12 ainsi qu’en 200 sortes de polyphénols et en protéines et constitue ainsi un bon substitut à la viande.

Perte de 1 % du poids corporel et gain de 9 mois sur l’âge cérébral !

L’étude a suivi ainsi 102 participants -des 300 de l’essai DIRECT PLUS-souffrant d'obésité. Ces participants ont passé un scanner cérébral au début et à la fin de l’étude. Plusieurs tests ont également été effectués pour décrypter d'autres processus biologiques induits par l'obésité, dont ceux impactant la santé du foie. Des scintigraphies cérébrales réalisées à l’inclusion et en fin d’étude ont permis d’évaluer l'impact de l'intervention sur le mode de vie sur la trajectoire de vieillissement. L’analyse révèle que :

 

un régime alimentaire entraînant une réduction du poids corporel de 1 % est associée à un âge cérébral réduit de près de 9 mois à vs l'âge cérébral attendu après 18 mois ;

cette atténuation du vieillissement est également associée à des changements dans d'autres marqueurs biologiques, tels que la diminution de la graisse et des enzymes hépatiques. Or, l'augmentation de la graisse hépatique et la production d'enzymes hépatiques spécifiques affectent de manière délétère la santé du cerveau dans la maladie d'Alzheimer.

 

L’étude réaffirme l’importance d'un régime alimentaire sain, dont une consommation très réduite d'aliments transformés, de sucreries et de boissons sucrées, pour favoriser le maintien de la santé cérébrale. L’impact d’un tel régime est encore plus bénéfique sur la trajectoire de vieillissement du cerveau, observée avec l'obésité. Sans compter d'autres résultats cliniques bénéfiques.


Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités