Actualités

Comment guérir rapidement d’un chalazion ?

Actualité publiée il y a 2 mois 6 jours 18 heures
Conseil Santé
Le chalazion est une sorte de bouton localisé au niveau de la paupière, qui provoque généralement un œdème, des rougeurs voire des douleurs

Le chalazion est une sorte de bouton localisé au niveau de la paupière, qui provoque généralement un œdème, des rougeurs voire des douleurs. Certains patients la confondent avec l’orgelet. Comme ce dernier, cette affection n’est pas contagieuse et reste sans gravité. Il nécessite pourtant des soins adéquats, qui peuvent aller du traitement médical à l’intervention chirurgicale, pour les cas les plus sévères.

Cet article vous dit tout sur cette affection bénigne de la paupière.

 

D'où vient un chazalion ?

 

Chalazion, définition : Cette affection est une inflammation bénigne de la paupière causée par l’engorgement d’une des nombreuses glandes de Meibomius. Localisées dans l’épaisseur de la paupière, ces dernières produisent le mébium, un composant lipidique des larmes qui les rend plus hydratantes et moins sujettes à l’évaporation.

 

Cependant, il peut arriver qu’une glande de Meibomius ne puisse pas écouler son mébium. Les spécialistes évoquent plusieurs raisons. Parfois, le liquide produit par la glande est tout simplement trop épais et forme un bouchon. La présence d’éléments polluants dans l’air peut également empêcher l’évacuation. Certains patients souffrent aussi d’une sécheresse oculaire.

 

Quelle que soit la raison, la glande de Meibomius s’engorge puis gonfle. Un kyste se forme sur le bord ou la partie interne de la paupière : c’est le chalazion.

 

Quels sont les symptômes du chalazion ?

De nombreux signes informent de la survenue d’un tel kyste sur la paupière. Le premier symptôme est généralement une petite douleur, localisée sur la paupière. Cette dernière rougit et élance légèrement. Au bout de quelques heures ou de quelques jours, la zone commence à gonfler. Selon la gravité, ce gonflement peut se limiter à une petite boule, ou s’étendre à toute la paupière : on parle alors d’œdème. D’autres symptômes apparaissent : photosensibilité (sensibilité à la lumière), larmes, irritation, voire conjonctivite. Parfois, c’est la vision qui est impactée : vous pouvez voir flou ou en double.

 

Soyez rassuré : cette affection guérit spontanément dans la plupart des cas. Cependant, ce processus peut prendre entre 2 ou 8 semaines. C’est pourquoi il peut être nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un ophtalmologue. Celui-ci vous prescrira un traitement adapté et écartera toute éventualité de tumeur des glandes sébacées, pour les personnes à risque.

 

Comment traiter efficacement un chalazion ?

Le traitement de cette affection vise à désengorger la glande de Meibomius touchée. Les premiers soins peuvent être des massages délicats de vos paupières à l’aide de compresses chaudes, qui permettent d’évacuer le bouchon formé. Si ce traitement ne fonctionne pas, le médecin généraliste ou l’ophtalmologue peut prescrire une crème anti-inflammatoire pour diminuer l’inflammation et éliminer le risque d’infection. Si, malgré tous vos efforts, le kyste résiste aux traitements, une opération chirurgicale peut se révéler nécessaire.

 

Dans tous les cas, ne cherchez pas à percer le kyste. En effet, cette sorte de bouton n’est pas purulente et ne découle pas d’une infection, mais de la simple obstruction d’une glande de l’intérieur de la paupière. Un tel geste pourrait introduire des germes dans votre œil. Pendant toute la durée du traitement, nous vous conseillons également de ne pas vous maquiller et de ne pas porter de lentilles de contact.

 

Comment éviter d’attraper un nouveau chalazion ?

Quelques règles simples d’hygiène permettent de prévenir l’apparition de tels kystes à répétition. Pour commencer, massez-vous soigneusement les paupières lorsque vous prenez une douche ou un bain. L’eau chaude liquéfie les corps gras tandis que la pression légère permet d’évacuer les poussières et les liquides, causes des obstructions.

 

Nettoyez aussi consciencieusement vos paupières, en évitant les produits trop agressifs pour la peau. Enfin, changez régulièrement votre linge de lit, notamment les taies d’oreiller. Cette mesure simple diminue les risques d’inflammation de vos paupières. 

 

Autres actualités sur le même thème