Vous recherchez une actualité
Actualités

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : Non, la santé n’a pas d’âge

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 2 jours
Accès aux soins des seniors
Les contrats de complémentaire santé pour seniors font toujours partie des plus chers du marché (Visuel Adobe Stock 176859349)

Face au vieillissement de la population et donc à la progression du nombre d’assurés âgés de 60 ans à 70 ans et plus, les besoins et les dépenses de santé des seniors explosent, et les tarifs des mutuelles aussi. En dépit de la perspective proche, de 2021 du « 100% Santé » et de la « responsabilité » des complémentaires santé à offrir un accès à tous les Français, quel que soit leur âge, à des soins de qualité, les contrats de complémentaire santé pour seniors font toujours partie des plus chers du marché (1). Avec des disparités inexpliquées.

 

Depuis une dizaine d’années, la croissance de la part des seniors dans la population totale s’est fortement accélérée, augmentant de 1,8% vs 0,3% par an durant les 20 années précédentes. Aujourd’hui,

  • les personnes âgées de 60 à 69 ans ont en moyenne des dépenses de santé 2 fois plus élevées que la moyenne,
  • les personnes âgées de plus de 70 ans, 4 fois plus élevées.

Ainsi, les seniors de 60 ans ou plus consomment ainsi 40 % des soins de ville et le montant d’une prescription moyenne est lié à l'âge du patient (2).

 

Cependant, la hausse de la part des seniors dans les dépenses de santé « ne doit pas être diabolisée ». Ces dépenses sont source de bien-être pour ces personnes plus âgées, mais aussi pour leurs familles et plus largement notre société, elles sont source d’emplois dans les services et industries de santé et finalement exercent « une forte influence de la santé sur les niveaux économiques et les taux de croissance » (3, 4). Enfin, en réalité (5), il semblerait que le vieillissement en tant que tel ait joué un rôle plus modeste dans la progression des dépenses de santé en France et que, dans l’avenir, cette progression pourrait principalement dépendre de l’accès aux soins des plus âgés et des efforts de prévention de la dépendance. Il convient donc que chacun et notamment les plus âgés d’entre nous aient toujours accès aux soins, mais pas à n’importe quel coût !

La santé des plus âgés est un bien précieux pour notre société

Pourtant, de nouvelles données, issues d’une étude menée par LeComparateurAssurance.com dénonce d’importants écarts de tarifs entre les contrats « senior » proposés par les différentes complémentaires Santé. Menée sur la base de 2 profils types, un couple senior de 60 ans en garantie « renforcées » et un couple senior de 70 ans en garanties « renforcées », cette comparaison menée entre plus de 460.000 tarifs proposés entre Août et Septembre, montre :

  • une augmentation pouvant dépasser 20% pour 10 ans d’âge en plus :

en pratique, cela peut représenter une différence de tarif de 400 € par an pour un couple senior.

  • Des contrats pouvant dépasser les 4.000 € par an !
  • De fortes disparités de tarifs selon les régions.

 

Ces conclusions sensibilisent non seulement à la responsabilité des complémentaires santé mais aussi à celle des usagers de santé, dans le choix de leur mutuelle santé. A un âge plus avancé, le choix d’une mutuelle passe notamment par une couverture indépendante de l’état de santé, par une prise en charge adaptée des dépenses en audiologie, en optique et en dentaire, mais aussi par un tarif accessible, adapté au budget des retraités.

 

La santé de tous est certainement « un bien supérieur » et un marqueur de progrès pour notre société, qui passe aujourd’hui par la « responsabilité » des complémentaires santé tout autant que des politiques et des usagers de santé.