Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : 28 millions de chirurgies annulées

Actualité publiée il y a 6 mois 2 semaines 6 heures
British Journal of Surgery
En 12 semaines, COVID-19 aura entraîné l'annulation de 28 millions de chirurgies dans le monde (Visuel AdobeStock_332403229)

En 12 semaines, COVID-19 aura entraîné l'annulation de 28 millions de chirurgies dans le monde, révèle cette étude d’épidémiologistes de l’Université de Birmingham, qui sensibilisent à l’arrêt global des procédures, mais aussi des parcours de soins de millions de patients, atteints de maladies chroniques. Autant de patients confrontés à une longue attente pour la résolution de leurs problèmes de santé, révèle cette étude, présentée dans le British Journal of Surgery.

 

COVID-19 aura interrompu de très nombreuses procédures et parcours de soins. Sont concernés les millions de patients suivis pour des affections de longues durées (ALD), les millions de  personnes devant subir des tests de dépistage, les patients candidats aux chirurgies électives mais aussi les victimes d’événements aigus -dont l’AVC par exemple-. Ainsi, les prises en charge pour accident vasculaire cérébral (AVC) ont chuté de près de 40% pendant la période de confinement, principalement par crainte des patients et de leurs familles, de contracter la maladie. En cause, la nécessité de réduire le risque d'exposition des patients à COVID- 19 mais aussi de pouvoir apporter une réponse plus large contre COVID-19, à l'hôpital, en particulier en unités de soins intensifs (USI).

28,4 millions de chirurgies électives annulées ou reportées dans le monde

L'étude de modélisation estime ainsi que chaque semaine supplémentaire d'interruption des services hospitaliers  a entraîné et entraînera 2,4 millions d'annulations de chirurgies. C'est la conclusion de cette analyse des données d'annulation des services de chirurgie de 359 hôpitaux de 71 pays. Ces données ont ensuite été modélisées pour estimer le total des annulations dans 190 pays. Précisément,

  • 72,3% des chirurgies planifiées dans le monde ont été ou seront annulées pendant la période de pic de COVID-19 ;
  • Ces annulations comprennent en priorité des chirurgies associées à des affections non cancéreuses ;
  • les procédures orthopédiques sont et seront annulées le plus fréquemment, avec 6,3 millions de chirurgies orthopédiques annulées dans le monde sur la période de modélisation de 12 semaines ;
  • 2,3 millions de chirurgies liées à des cancers sont et seront également annulées ou reportées ;
  • au seul Royaume-Uni, plus de 500.000 chirurgies ont été annulées depuis l’émergence de COVID-19.

 

Rattraper le retard ? A supposer que l’activité des services de chirurgie augmente de 20% par rapport à la période pré-pandémique, il faudrait 11 mois pour éliminer l'arriéré. « Bien qu'inévitables, ces annulations font peser un lourd fardeau sur les patients et la société. Les maladies des patients ont pu s’aggraver, entraînant une détérioration de la qualité de vie. Dans certains cas, par exemple de cancer, ces annulations vont entraîner des décès en excès ».

 

L’appel de ces chercheurs aux hôpitaux est en forme de signal d’alarme : il est urgent d’évaluer régulièrement la situation afin que la chirurgie élective puisse être reprise dès que possible.