Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Découverte de gènes protecteurs

Actualité publiée il y a 3 semaines 1 jour 21 heures
Molecular Cell
Un ensemble de gènes humains vient d'être identifié, qui combattent l'infection par le SRAS-CoV-2 (Visuel Adobe Stock 293181138).

Les scientifiques du Sanford Burnham Prebys (La Jolla) viennent d’identifier un ensemble de gènes humains qui combattent l'infection par le SRAS-CoV-2. L’identification de ces gènes (et de leurs fonctions) peut aider les scientifiques à comprendre les facteurs qui affectent la gravité de la maladie et réfléchir à de nouvelles options thérapeutiques possibles. Les gènes découverts, documentés dans la revue Molecular Cell sont liés aux interférons, des protéines de notre système immunitaire inné qui luttent contre les infections virales.

 

L’auteur principal de l’étude, le Dr Sumit K. Chanda, professeur et directeur du Département « Immunité et pathogenèse » de l’Institut Sanford Burnham Prebys a cherché avec son équipe à mieux comprendre la réponse cellulaire au SRAS-CoV-2, l’objectif étant d’identifier un talon d’Achille afin de développer des antiviraux ciblés. De précédentes études avaient déjà suggéré qu’une réponse faible de l'interféron à l'infection par le SRAS-CoV-2 était caractéristique des cas les plus sévères, l’équipe s’est donc mise en recherche des gènes humains stimulés par l'interféron (ISG), qui participent à la lutte contre l'infection par le SRAS-CoV-2.

Le rôle clé des ISG

64 ISG participent au contrôle de plusieurs infections : l’équipe est partie du SRAS-CoV-1, pour identifier ensuite les ISG qui contrôlent la réplication virale dans la maladie COVID-19. Ils identifient ainsi 65 ISG qui peuvent contrôler l'infection par le SRAS-CoV-2 : certains gènes inhibent la capacité du virus à pénétrer dans les cellules, d’autres suppriment la fabrication de l'ARN vital du virus, un autre groupe de gènes inhibe l'assemblage du virus. Certains de ces ISG contrôlent également des virus non apparentés, tels que la grippe saisonnière, le virus du Nil occidental et le VIH.

 

8 ISG contrôlent la réplication du SARS-CoV-1 et 2 : ces 8 ISG inhibent à la fois la réplication du SRAS-CoV-1 et du CoV-2 dans le compartiment subcellulaire responsable de l'empaquetage du génome,

ce qui suggère que ce site pourrait être ciblé pour éliminer l'infection virale.

La recherche se poursuit sur les ISG qui contrôlent les variantes du SRAS-CoV-2.