Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Efficacité préliminaire de 90% pour le candidat vaccin de Pfizer

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 1 jour
Pfizer et BioNTech
Le laboratoire Pfizer et l’entreprise allemande BioNTech annoncent les premiers résultats positifs de leur candidat vaccin contre le COVID-19 (Visuel Adobe Stock 327257834)

Le laboratoire Pfizer et l’entreprise allemande BioNTech annoncent les premiers résultats positifs de leur candidat vaccin contre le COVID-19. Cette analyse intermédiaire de l’essai de phase III conclut, sur la base de plus de 40.000 participants et 94 cas confirmés de COVID-19 à ce jour parmi les participants -et seulement 9 chez les participants vaccinés-, à une efficacité supérieure à 90% à prévenir la maladie COVID-19 chez ces participants naïfs d'infection antérieure par le SRAS-CoV-2.

 

Cet essai de phase III a recruté 43.538 participants d’origines ethniques diverses et dont certains avec antécédents de maladie chroniques. 38.955 participants ont reçu une deuxième dose du vaccin candidat au 8 novembre 2020. Alors qu’aujourd’hui, 94 cas de COVID-19 ont été confirmés chez les participants, l’essai devrait se poursuivre jusqu'à 164 cas confirmés de COVID-19 au sein de l'échantillon. Aucun problème de sécurité sérieux n'a été observé. Il s’agit à ce stade d’une analyse préliminaire et cette analyse de l'innocuité et de l'efficacité du candidat va se poursuivre. Une autorisation d'utilisation d'urgence (Emergency Use Authorization : EUA) devrait être sollicitée auprès de l’Agence sanitaire américaine Food and Drug Administration (FDA) dès l’atteinte des 164 cas confirmés ce qui devrait intervenir courant de 3è semaine de novembre, annonce le laboratoire dans son communiqué.

BNT162b2, premier résultats positifs en bref

  • le candidat vaccin est constitué à base d’un ARNm (ARN messager), à nucléoside modifié (ARNmod ou modRNA) qui encode la plus grande séquence optimisée de la protéine « spike » du SARS-CoV-2. Il s’agit d’une piste innovante et plus rapide basée sur un « bout de code génétique » (cet ARN messager, ARNm) du virus SARS-CoV-2. Ce code induit les cellules humaines à fabriquer la protéine S présente à la surface du virus et à déclencher une réponse immunitaire protectrice contre le virus. Jusqu’à ce jour, aucun vaccin fabriqué à partir du matériel génétique d'un virus n’était allé jusqu’au bout du processus ;
  • le schéma de vaccination proposé est un schéma à 2 doses,
  • le nombre de cas confirmés réparti entre les participants vaccinés (9) et ceux ayant reçu le placebo (85) indique un taux d'efficacité vaccinale supérieur à 90%, à 7 jours après la deuxième dose,
  • la protection est obtenue 28 jours après le début de la vaccination (1ère dose),
  • à ce stade, aucun effet indésirable sévère n’a été constaté.

 

C’est la première preuve (préliminaire) de concept d’un vaccin anti-SARS-CoV-2 : « Cette première analyse intermédiaire de notre essai de phase III fournit la preuve qu'un vaccin peut prévenir efficacement le COVID-19. C'est une victoire pour l'innovation, la science et un effort collaboratif mondial », déclare aujourd’hui le professeur Ugur Sahin, co-fondateur et PDG de BioNTech,

à l’issue de seulement 10 mois de recherche.

 

Une analyse finale est prévue lorsqu'un total de 164 cas de COVID-19 auront été confirmés chez les participants de l'étude.