Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : En Italie, le confinement a permis d’éviter 200.000 hospitalisations

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 21 heures
PNAS
En Italie, sur le seul mois de mars, les mesures de confinement ont permis d'éviter 200.000 hospitalisations

Cette étude va dissiper le doute sur l’efficacité et la légitimité des mesures de confinement, en regard des capacités des systèmes de santé, prises par l’ensemble des pays touchés par l’épidémie de COVID-19, associée au nouveau coronavirus SARS-CoV-2. La modélisation, menée à l’Institut Politecnico di Milano et présentée dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) révèle en effet tout l’impact des mesures de confinement en Italie, le pays européen le plus touché par l’épidémie : sur le seul mois de mars, grâce à ces mesures, 200.000 hospitalisations ont été évitées.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les chercheurs de l’Institut Politecnico di Milano et de l’Università Ca 'Foscari Venezia sont parvenus à reconstruire la carte de la diffusion de la maladie et montrent avec leur modèle que la propagation de l'infection a été pu être réduite jusqu'à 45% au 25 mars. Leur modèle permet de plus de prévoir différents scenarii en fonction des futures mesures de confinement. Le modèle est basé sur les données démographiques et de déplacements vers et depuis le lieu de travail. La réduction de la mobilité liée aux restrictions a été estimée à partir d'une étude indépendante basée sur une géolocalisation des téléphones portables.

Si les restrictions n'avaient pas été appliquées, les hospitalisations auraient été d'environ 200.000, bien au-delà donc de la capacité hospitalière.

L'épidémie s'est d'abord propagée assez rapidement le long des principales infrastructures de transport

Les graphiques issus du modèle montrent les besoins en hospitalisation selon différents scénarii, le scénario de référence incluant toutes les mesures de confinement mises en œuvre. Le scénario A correspondant à la seule mise en œuvre de restrictions de rassemblement (telles qu’appliquées durant le mois de février) (Voir visuel 2).

En analysant les cartes de propagation, les chercheurs ont réalisé que l'épidémie s'est d'abord propagée assez rapidement le long des principales infrastructures de transport de leur pays. Ils concluent que si les restrictions n'avaient pas été appliquées, les hospitalisations auraient été d'environ 200.000, bien au-delà donc de la capacité hospitalière.

 

Le modèle devra être régulièrement réactualisé, en fonction de toute nouvelle donnée disponible pour suivre et comprendre la dynamique de l'épidémie et prévoir au mieux son évolution future.