Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Et pourquoi pas l'envoi de home-tests à domicile ?

Actualité publiée il y a 7 mois 2 semaines 2 jours
Annals of Internal Medicine
Adresser par la poste un paquet de home-tests de détection du SRAS-CoV-2 à tous les foyers et demander à chacun d’en effectuer un par semaine (Visuel Adobe Stock 412831671)

« Les tests antigéniques à domicile pourraient éviter des millions d'infections et sauver des milliers de vies – pour un coût raisonnable », écrivent ces chercheurs du Brigham and Women's. Hôpital, de Harvard et de la Yale University. Le principe, défendu dans les Annals of Internal Medicine, serait d’adresser par la poste un paquet de home-tests de détection du SRAS-CoV-2 à tous les foyers américains et de demander à chacun d’en effectuer un par semaine, sur la base du volontariat bien sûr. Un moyen de sensibiliser et motiver chacun à la nécessité de détecter.

 

Ces tests antigéniques rapides permettraient d’avertir en temps réel les personnes infectées et leur permettre de s'isoler avant de transmettre la maladie. Le professeur David Paltiel et son équipe ont rassemblé des données sur l'épidémiologie du SRAS-CoV-2 et l’évolution de la pandémie COVID-19 puis, à l’aide d’un modèle mathématique ont estimé le nombre d'infections, d'hospitalisations et de décès qui pourraient être évités - et à quel prix – avec cette mise à disposition généralisée et gratuite de home-tests.

Home-tests antigéniques livrés à domicile pour tous

Les détracteurs font valoir que les home-tests pourraient être mal utilisés, apporter de nombreux faux négatifs pouvant entraîner encore plus de contaminations, et de nombreux faux positifs pouvant provoquer des isolements et une perte de productivité inutiles. Afin de répondre au mieux à ces arguments, les chercheurs ont donc fait « pencher » leur modèle en défaveur de leur hypothèse de départ :

Les chercheurs ont donc modélisé les pires hypothèses, comme :

  • jusqu'à 75% des ménages vont jeter le colis sans l'ouvrir ;
  • 75% des personnes vont ignorer un résultat positif ;
  • 25% seulement des personnes devant s’isoler respecterait cet isolement pendant une semaine complète ;
  • le coût des tests serait très élevé et leur précision, la plus mauvaise possible.

 

Cependant, en dépit de ces conditions les plus défavorables possibles, la modélisation conclut à la « valeur exceptionnelle » d’une telle stratégie de dépistage généralisée.

 

Sur une période de 60 jours, la disponibilité hebdomadaire de home-tests permettrait d'éviter 2,8 millions d'infections et 15.700 décès aux États-Unis pour un coût supplémentaire d'environ 68 $ par personne.

 

Il est  certain qu’aucune intervention unique n’est suffisante pour contenir la pandémie, mais cet accès optimal au dépistage pourrait faire la différence, en parriculier dans les zones les plus "tendues", en complément de la distanciation sociale et de la vaccination.