Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 et séroprévalence : Bien plus de contaminations que prévu ?

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 3 jours
medRxiv
Cette analyse des niveaux d’anticorps anti-coronavirus (test sérologique) chez plus de 3.000 personnes résidant en en Californie suggère qu'entre 2,5% et 4,2% des habitants de la région auraient en réalité contracté COVID-19

Cette petite étude d’une équipe de la Stanford University School of Medicine nous apporte une estimation du nombre de cas réels en regard du nombre de cas confirmés. Ici, le multiplicateur apparait considérable et le taux de décès moins élevé. Mais attention, ces données viennent d’être présentées sur le portail de pré-publication medRxiv et n’ont donc pas encore été validées par les pairs.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette analyse des niveaux d’anticorps anti-coronavirus (test sérologique) chez plus de 3.000 personnes résidant en en Californie suggère qu'entre 2,5% et 4,2% des habitants de la région auraient en réalité contracté COVID-19, ce qui représente un nombre 50 à 85 fois plus important que le total des cas confirmés. Une limite à ces résultats reste la précision du test sérologique utilisé dans cette étude, un test néanmoins qui selon les chercheurs devrait être déployé plus largement en Californie.

A l'heure actuelle, le taux d’immunisation reste très faible en population générale

Les volontaires pour le test ont été recrutés via Facebook puis se sont rendus sur le site de test mis en œuvre pour l’étude. Cette phase test conclut que :

  • 1 participant sur 66 a été testé positif pour les anticorps contre SARS-CoV-2 ;
  • 50 tests sont revenus positifs ;

 

 

Un rapport de 1 à 80 entre statistiques et réalité ? Après ajustement avec les facteurs de confusion possibles (lieu précis de résidence, sexe, et autres critères sociodémographiques) les chercheurs de Stanford ont estimé qu'entre 48.000 et 81.000 habitants sur 2 millions de résidents avaient été infectés par le nouveau coronavirus ; vs environ 1.000 cas confirmés par les Autorités de santé.

 

 

SARS-CoV-2 entre 20% et 2 fois plus mortel que la grippe saisonnière ? À l'aide de ses données, l'équipe a ensuite cherché à estimer le taux « réel » de mortalité liée à l’infection par le coronavirus se situe entre 0,12% et 0,2%, -soit moins élevé que l’estiment de précédentes études ; cela suggère que SARS-CoV-2 serait entre 20% et 2 fois plus mortel que la grippe saisonnière.

 

Les limites de l’étude sont néanmoins nombreuses, le test sérologique n’a pas encore été approuvé par l’Agence américaine FDA. Même si les chercheurs ont ajusté leurs données en fonction des caractéristiques sociodémographiques de la population californienne, le recrutement de l’échantillon par Facebook peut avoir induit un biais de sélection.

 

Enfin l’étude confirme quoiqu’il en soit, en Californie comme partout dans le monde, et en dépit du nombre de cas réel estimé, un taux d’immunisation très faible en population générale.