Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID-19 : La menace d’une 6ème vague chinoise ?

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 2 semaines
OMS et Nature
Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 28.000 cas de COVID auraient été recensés en Chine ces dernières 24 heures, mais c'est près de 10 fois moins que les estimations de certains médias autochtones (Visuel Adobe Stock 548781230)

Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 28.000 cas de COVID auraient été recensés en Chine ces dernières 24 heures, mais c'est près de 10 fois moins que les estimations de certains médias autochtones. La levée du « zéro COVID » en début de mois laisse en effet présager la menace d’une 6è vague dans le monde, actuellement l’objet d’une réunion de la Commission européenne. Des experts proposent dans la revue Nature cet article de perspective, estimant que ce tsunami pourrait entraîner entre 167 millions et 279 millions de cas et jusqu’à 2 millions de décès ces 2 prochains mois.

 

De nombreux pays envisagent déjà le retour des mesures de protection, notamment aux frontières, des tests pour les voyageurs chinois. Car au-delà de la menace directe des infections, menace qui pourrait aujourd’hui être amortie par un meilleur niveau d’immunité en population générale, cette nouvelle vague pourrait à nouveau créer une forte tension dans les établissements de santé qui, en dépit de l’expérience récente, restent mal préparés.

Des tests aux frontières rétablis dans plusieurs pays

Du côté de la Chine, les experts soulignent que concentré sur les mesures « zéro COVID », le pays aurait en partie négligé la vaccination que ce soit en termes de couverture ou de qualité du vaccin, n’aurait pas suffisamment stocké ses antiviraux et assuré sa capacité de soins intensifs. Ainsi, seuls 66 % des personnes âgées de 80 ans et plus auraient reçu 2 doses, 40 % un rappel. Par ailleurs, les vaccins chinois à base de virus inactivés apparaissent moins efficaces que les vaccins à ARN messager (ARNm) disponibles en Europe par exemple.

 

Plusieurs études de modélisation, citées par les auteurs, confirment le tsunami chinois :

  • une étude basée sur les taux de vaccination en mars, publiée dans Nature Medicine en mai, révoyait déjà la vague, avec 112 millions de cas symptomatiques, 2,7 millions d'admissions en unité de soins intensifs (USI) et 1,6 million de décès
  • une nouvelle étude publiée le 28 novembre par Airfinity, une société d'analyse prospective spécialisée en santé (Londres), suggère que la levée du programme zéro COVID pourrait causer entre 167 millions et 279 millions de cas et entre 1,3 million et 2,1 millions de décès en 2 mois.

 

Enfin, le gouvernement chinois vient de confirmer la levée de la plupart des restrictions, dont récemment l’abandon de la plupart des tests COVID-19 sauf pour les personnels de santé et de l’éducation. Les confinements seront désormais limités dans leur étendue et leur durée, cependant, les voyageurs entrant en Chine seront toujours confrontés à une quarantaine de 10 jours au moins.

 

Plusieurs pays ont d’ores et déjà rétabli les tests aux frontières pour les voyageurs chinois ou plus largement en provenance du continent asiatique.