Actualités

COVID-19 : La vaccination des jeunes pose question

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 1 jour
MMWR
La réponse est claire, en cette période de circulation d'Omicron, l’efficacité du vaccin COVID-19 est très modérée chez les enfants et les adolescents (Visuel Adobe Stock 413367918)

Ce rapport d’épidémiologistes de l’Université de l’Arizona, réalisé pour les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) répond à la question que de nombreuses personnes se posent : un schéma complet de vaccination est-il nécessaire chez chez les enfants et les adolescents ? La réponse est claire, en cette période de circulation d'Omicron, l’efficacité du vaccin COVID-19 est très modérée chez les enfants et les adolescents, selon cette analyse publiée dans la revue Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR).

 

Le vaccin COVID-19 offre aux enfants âgés de 5 à 15 ans une protection modérée contre l'infection, concluent les chercheurs de l'Université des sciences de la santé de l'Arizona en collaboration avec les auteurs de l'étude PROTECT des CDC. Cette étude est l’une des plus larges réalisées avec des tests COVID-19 hebdomadaires de routine, quels que soient les symptômes COVID-19. Lancée en juillet 2021, PROTECT a permis ainsi de surveiller l’incidence des infections par le SRAS-CoV-2 chez les participants âgés de 6 mois à 17 ans dans 4 États des États-Unis (Arizona, Floride, Texas et Utah). « Cela signifie en pratique que les parents des enfants de l’étude ont accepté de tester leurs enfants chaque semaine », relève l’auteur principal, le Dr Karen Lutrick, de l’UArizona College of Medicine ».

Le vaccin COVID-19 s’avère aujourd’hui, un outil modérément efficace

  • pour prévenir la propagation du COVID-19 et réduire la gravité de l'infection chez les enfants et les adolescents, en particulier depuis l’émergence d’Omicron.

 

L’étude a suivi 1.364 enfants âgés de 5 à 15 ans, testés pour le SRAS-CoV-2, chaque semaine du 25 juillet 2021 au 12 février 2022. L’analyse révèle que :

 

  • la vaccination avec 2 doses du Pfizer -Le vaccin BioNTech COVID-19 a réduit le risque d'infection par la variante Omicron de 31 % chez les enfants âgés de 5 à 11 ans et de 59 % chez les adolescents âgés de 12 à 15 ans ;
  • la protection chez les adolescents a fortement baissé lorsqu’on compare les périodes Omicron et Delta : ainsi, lorsque la variante Delta était la souche dominante aux États-Unis, la vaccination était efficace à 87% à prévenir les infections chez les adolescents âgés de 12 à 15 ans ;
  • les infections à Omicron chez « les jeunes » sont également confirmées comme moins sévères que les infections avec Delta : parmi les enfants non vaccinés et infectés, « seuls » 49 % des enfants atteints d'infections à Omicron signalent des symptômes vs que 66 % des enfants atteints d'infections à Delta ;
  • l'infection symptomatique à Omicron chez les enfants et les adolescents - vaccinés et non vaccinés – induit en moyenne 5 à 6 jours de symptômes, et 1 à 2 jours au lit.

 

Le rapport propose également un bilan des facteurs de risque d'infection au sein de ce groupe d'âge, notamment les caractéristiques sociodémographiques, les résultats de santé et comorbidités, les interactions sociales, l'utilisation du masque et la circulation locale du virus.

 

Si ces résultats appellent donc en cette période de circulation d’Omicron à « stopper » le schéma de vaccination pour ces tranches d’âge, les chercheurs concluent tout de même : « Nos données fournissent des preuves que tous les enfants et adolescents devraient rester à jour des vaccinations COVID-19 recommandées »- soit des 2 doses de vaccin.