Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Le rappel offre une bonne protection contre Omicron

Actualité publiée il y a 4 mois 4 jours 11 heures
The Lancet
Le rappel (ou « booster ») du vaccin COVID-19 offre une bonne protection anticorps contre le variant Omicron (Visuel Adobe Stock 402405787)

Le rappel (ou « booster ») du vaccin COVID-19 offre une bonne protection anticorps contre le variant Omicron, conclut cette équipe d’immunologistes du Francis Crick Institute and de l’UCLH NIHR Biomedical Research (Londres). La troisième dose du vaccin COVID-19 augmente avec succès les niveaux d'anticorps neutralisants et à des niveaux bien plus élevés que les anticorps générés chez les personnes n’ayant reçu que 2 doses du vaccin Oxford/AstraZeneca ou du vaccin Pfizer/BioNTech.

 

Ainsi, sans ce rappel, les personnes sont «moins capables de neutraliser Omicron que les variantes précédentes Alpha et Delta », écrivent les scientifiques britanniques. Ils constatent également que les niveaux d'anticorps diminuent au cours des 3 mois qui suivent la deuxième dose, mais que la 3è dose de «rappel» permet de retrouver un niveau suffisant à neutraliser efficacement la variante Omicron.

L'étude : l'équipe a analysé 620 échantillons de sang de 364 participants et a utilisé des tests de neutralisation virale à haut débit pour tester la capacité des anticorps à bloquer l'entrée du virus dans les cellules, soit à neutraliser différents variants du SARS-CoV-2, dont Omicron. Les chercheurs rappellent que

des titres d'anticorps plus élevés sont un bon prédicteur de l'efficacité du vaccin et d’une bonne protection contre le COVID-19.

Les chercheurs ont également inclus des anticorps neutralisants synthétiques, actuellement utilisés en clinique pour le traitement du COVID-19, pour tester si ces anticorps synthétiques ont toujours une activité neutralisante contre les nouvelles variantes du SRAS-CoV-2, y compris Omicron.

Ainsi, précisément,

 

  • chez les personnes ayant reçu 3 doses du vaccin Pfizer/BioNTech, les niveaux d'anticorps contre Omicron après la 3è dose sont similaires aux niveaux précédemment atteints contre Delta après seulement 2 doses ;
  • toujours après 3 doses du vaccin Pfizer/BioNTech, les niveaux d'anticorps sont près de 2,5 fois plus élevés contre Omicron vs après 2 doses ;
  • des niveaux plus élevés d'anticorps contre Omicron sont également identifiés chez les personnes ayant reçu 2 doses de l'un ou l'autre des vaccins et ayant de plus signalé des symptômes de COVID-19- vs des personnes n’ayant jamais développé de symptômes de COVID-19.

 

Anticorps = protection ? Les niveaux d'anticorps seuls ne prédisent pas l'efficacité globale du vaccin, précisent les chercheurs, cependant ils sont un très bon indicateur de protection contre les formes sévères de la maladie COVID. L’étude confirme donc, à nouveau, que 3 doses de vaccin COVID-19 sont essentielles pour augmenter les anticorps à des niveaux suffisants pour optimiser la protection contre les formes sévères de la maladie, et l'hospitalisation.

 

Sur les traitements par anticorps, ces analyses révèlent que le sotrovimab, un anticorps monoclonal synthétique récemment approuvé utilisé pour prévenir et traiter les patients à risque de développer un COVID-19 sévère, reste capable de neutraliser le variant Omicron.

 

 « Bien que la variante Omicron ait considérablement plus de mutations que d'autres variantes récentes, telles que Alpha et Delta, nos données montrent que les boosters poussent notre système immunitaire à produire une réponse capable de combattre ce nouveau variant », conclut l’un des auteurs principaux, le Dr David LV Bauer, chef de groupe du Crick'sRNA Virus Replication Laboratory.