Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Le rôle clé de la quarantaine

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 2 jours
Cochrane Database of Systematic Reviews
Toutes les études sans exception, incluses dans cette revue de la littérature, concluent au rôle clé de la mise en quarantaine dans le contrôle de la propagation du coronavirus.

On ne peut ignorer cette récente Revue Cochrane sur l’efficacité de la quarantaine dans la lutte contre l’épidémie COVID-19. La quarantaine étant entendue comme l’isolement des cas confirmés ou asymptomatiques mais « à risque »- notamment les personnes qui ont été en contact avec des cas confirmés. Cette revue nous propose en effet un résumé des preuves issues des études de modélisation sur l’impact de la mesure sur la propagation de COVID-19. On notera que toutes les études sans exception, incluses dans cette revue de la littérature, concluent au rôle clé de la mise en quarantaine dans le contrôle de la propagation du coronavirus. Des preuves d’actualité alors que la quarantaine - à condition de pouvoir tester et tracer- pourrait être un maillon clé des stratégies de « déconfinement ».

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Cependant, remarquent ces experts, des incertitudes demeurent quant à la meilleure façon d'adopter la mesure et à quel moment elle peut être assouplie. Néanmoins, les auteurs remarquent qu’il n'existe actuellement aucun médicament confirmé comme efficace et aucun vaccin pour traiter ou prévenir COVID-19 : il reste donc ces mesures « physiques » de santé publique telles que le confinement, l'espacement physique et la quarantaine, des mesures adoptées aujourd’hui dans la très grande majorité des 184 pays touchés par l’épidémie COVID-19.

La mise en quarantaine des cas infectés ou suspects, une mesure clé contre la propagation

Les chercheurs de Cochrane ont utilisé des méthodes de revue systématique rapides, identifié 29 études pertinentes sur le sujet, dont 10 concernant COVID-19, 15 le SRAS, 2 le SRAS ainsi que d’autres virus, 2 le MERS. Les 10 études portant sur COVID-19 étaient toutes des études de modélisation simulant des scénarii d'épidémie en Chine, au Royaume-Uni et en Corée du Sud, et sur le navire de croisière Diamond Princess.

  • Ces études de modélisation COVID-19 rapportent systématiquement un avantage des mesures de quarantaine et rappellent des résultats similaires d'études portant sur le SRAS et le MERS. Par ailleurs, l’analyse montre que,
  • la mise en quarantaine des personnes confirmées ou exposées à des cas confirmés peut éviter un grand nombre d’infections et de décès ;
  • la mise en quarantaine des voyageurs en provenance d'un pays où l’épidémie a été déclarée est faiblement efficace contre la transmission et les décès ;
  • la combinaison de la quarantaine avec d'autres mesures de prévention et de contrôle, telles que les fermetures d'écoles, les restrictions de voyage et l'espacement physique, a un impact encore plus important sur la réduction des transmissions, des cas pris en charge en réanimation et des décès-par rapport à la seule mise en quarantaine.

 

Ainsi la mise en œuvre la plus complète et la plus précoce possible de ces mesures de prévention physiques est évaluée comme plus efficace pour contenir l'épidémie de COVID-19. Cependant, les chercheurs précisent la faible ou très faible fiabilité de ces conclusions, compte-tenu de l’essence même de ces études de modélisation, qui reposent sur des hypothèses sur la prévalence de l'infection.

 

La prise en compte du contexte local est jugée ici essentielle dans la prise de décision de ces mesures, car « si la quarantaine peut aider à contenir l'épidémie de COVID-19, les décideurs devront constamment surveiller localement la situation de l'épidémie afin de maintenir le meilleur équilibre possible des mesures en place et

vérifier que le compromis reste acceptable ».