Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID-19 : Le torquetenovirus, un marqueur salivaire de pronostic

Actualité publiée il y a 2 années 6 mois 3 semaines
PLoS ONE
Les niveaux d'un virus courant, le torquetenovirus semblent marquer la maladie et sa sévérité dans la salive (Visuel IMT-USP)

Cette étude menée à l'Université de São Paulo (USP) révèle un marqueur possible de la maladie COVID-19 : des niveaux très élevés d’un petit virus extrêmement abondant dans le virome humain, le torque teno virus (ou torquetenovirus- TTV), apparemment inoffensif mais déjà documenté comme un marqueur d'immunodépression. L’étude, rapportée dans la revue PLoS ONE, révèle en effet que les niveaux de TTV chez les patients COVID sont beaucoup plus élevés que chez des patients grippés.

 

Les scientifiques de la FAPESP (Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo) ont fait l’hypothèse que le torquetenovirus, l'un des virus les plus fréquemment retrouvés dans l'organisme humain- mais également chez les singes et les animaux domestiques- dont la réplication excessive est le signe d’un dysfonctionnement du système immunitaire, pourrait être utilisé comme marqueur de la gravité mais aussi de la récupération du COVID-19.

Mesurer les niveaux de TTV chez l'Homme pour une première détection du COVID-19

Les chercheurs brésiliens ont analysé par RT-PCR des échantillons de sang, d'urine et de salive de 91 patients diagnostiqués avec le SRAS-CoV-2 et de 126 personnes diagnostiquées avec la grippe et testées négatives au COVID. L’analyse constate :  

 

  • un titre de TTV plus élevé chez les sujets infectés par le nouveau coronavirus ;
  • plus le titre est élevé, plus la maladie COVID est sévère et durable ;
  • les symptômes diminuent avec la charge de TTV ;
  • chez les sujets non infectés, le titre de TTV reste stable tout au long de la période symptomatique (grippale).

 

L’auteur principal, le Dr dMaria Cássia Mendes-Correa, professeur à la faculté de médecine et directrice du Laboratoire de virologie où le TTV est analysé depuis plusieurs années dans différents contextes, précise : « le TTV est un biomarqueur possible pour différents résultats cliniques mesurés dans différents fluides biologiques ».

« Le TTV est donc confirmé comme un marqueur de la progression et de pronostic de la maladie COVID, et plus le patient est symptomatique, plus la charge de TTV est élevée ».

 

Quel processus explicatif ? La maladie COVID-19 semble conduire à un certain degré d'immunodépression en provoquant un déséquilibre du système immunitaire, ce qui favorise la réplication du TTV.

 

La découverte pourra donner lieu à un test salivaire simple, permettant d’améliorer le diagnostic et de pronostic du COVID-19. La prochaine étape sera également de développer un kit plus complet qui dose plusieurs biomarqueurs de la maladie en même temps puis évalue les résultats à l'aide d'algorithmes.

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités