Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Le vaccin chinois CoronaVac fait ses preuves

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 3 heures
The Lancet
Ces données préliminaires d'un essai de phase III confirment le vaccin anti-COVID-19 développé en Chine, CoronaVac, à schéma à 2 doses, comme efficace à 83,5% contre le COVID-19 symptomatique.

Ces données préliminaires d'un essai de phase III confirment le vaccin anti-COVID-19 développé en Chine, CoronaVac, à schéma à 2 doses, comme efficace à 83,5% contre le COVID-19 symptomatique. Cette analyse intermédiaire, publiée dans le Lancet et présentée au Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (ECCMID*) de cette année, indique que CoronaVac induit une solide réponse en anticorps. Aucun événement indésirable grave ou décès n'a été signalé chez les plus de 10.000 participants de l'essai, mené en Turquie.

 

Si ces premiers résultats sont très positifs, des recherches supplémentaires restent nécessaires pour confirmer l'efficacité du vaccin à long terme, auprès d’un échantillon plus diversifié, y compris contre les variants préoccupants.

CoronaVac utilise un virus entier inactivé.

Lors de la vaccination, le système immunitaire attaque la forme inoffensive du virus en produisant des anticorps pour le combattre, ce qui permet de construire une immunité. Développé par Sinovac Life Sciences, le vaccin - qui peut être stocké et transporté à 2 à 8°C est aujourd’hui approuvé pour une utilisation d'urgence dans 22 pays, et est en essai de phase III depuis mi-2020 au Brésil, en Indonésie, au Chili et en Turquie. Dans cet essai, les participants ont reçu deux doses de 3 μg de CoronaVac à 14 jours d'intervalle.

 

L’essai, mené entre le 14 septembre 2020 et le 5 janvier 2021 a réparti 10.218 participants adultes pour recevoir 2 doses du vaccin (n=6.650) ou un placebo (n=3 568). 10.029 participants ont finalement été inclus dans l'analyse d'efficacité, 10.214 participants dans l'analyse de sécurité.

 

  • 150 cas de COVID-19 ont été confirmés par PCR après un suivi moyen de 43 jours, soit un taux d'incidence de 123 cas pour 1.000 personnes par an ;
  • 14 jours après la deuxième dose, 9 cas de COVID-19 symptomatique ont été confirmés dans le groupe vacciné, soit un taux d'incidence de 32 cas pour 1.000 personnes par an ;
  • dans le groupe placebo, 32 cas ont été signalés, soit un taux d'incidence de 192 cas pour 1.000 personnes par an ;
  • après analyse, cela équivaut à une efficacité vaccinale de 83,5%.
  • la réponse en anticorps semble diminuer avec l'âge chez les hommes et les femmes ;
  • l’incidence des événements indésirables chez les personnes vaccinées est de 19 % vs 17 % dans le groupe témoin…
  • au total, 3.845 effets indésirables ont été signalés chez 1.862 participants, la plupart étant légers. Seuls 6 participants (<0,1%) dans le groupe vaccin ont été retirés de l'étude en raison d'événements indésirables plus sévères. Un seul cas de réaction allergique a nécessité une hospitalisation.

 

A ce jour, 8 vaccins anti-COVID-19 ont fait l’objet d’essais cliniques de phase III et de publication de données d’efficacité/innocuité :  le vaccin de l’Université d'Oxford/AstraZeneca, Gam-COVID-Vac, Moderna, Pfizer, Janssen, Novavax et 2 vaccins inactivés développés par Sinopharm.

« Afin de maîtriser la pandémie de COVID-19, le monde a besoin de chaque dose de vaccin

sûr et efficace », commente l’auteur principal, le Dr Murat Akova, de l'université Hacettepe (Turquie). Ces résultats apportent des preuves supplémentaires de la sécurité et de l'efficacité des vaccins à virus inactivé qui ont l’avantage de ne pas avoir à être congelés, ce qui facilite leur transport et leur distribution. C’est un avantage crucial pour la distribution mondiale, car certains pays peuvent ne pas avoir les infrastructures nécessaires pour stocker de grandes quantités de vaccin à très basse température.

 

Dans l’attente des résultats définitifs, les auteurs précisent que cette analyse, menée auprès d’un groupe relativement jeune de participants porte sur une courte période de suivi.