Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : L’immunité naturelle ou vaccinale est bien réelle

Actualité publiée il y a 4 mois 6 jours 21 heures
Science
Les macques sont capables de développer une immunité face au coronavirus, et l’Homme ? (Visuel AdobeStock_332944547)

Ces 2 nouvelles études menées sur des macaques confirment l'espoir que les humains pourraient développer une immunité protectrice contre le SRAS-CoV-2, soit à la suite d'une infection, soit à l’aide d'un vaccin. En effet, les premières études de cas ont plutôt montré une grande variabilité des réponses immunitaires d’un patient à l’autre. Bien qu'il existe des différences considérables entre l'infection par le SRAS-CoV-2 chez les macaques et les humains, ces résultats, à paraître dans la revue Science, sont parmi les premiers à montrer que les macaques peuvent développer une immunité protectrice contre le SRAS-CoV-2.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Une compréhension de l'immunité protectrice contre le SRAS-CoV-2 est essentielle pour les stratégies de santé publique et le développement de vaccins. Mais l'infection par le SRAS-CoV-2 entraîne-t-elle bien une immunité protectrice une nouvelle exposition ? La question reste débattue. Cependant, une étude toute récente, vient de révéler une forte réponse antivirale T contre COVID-19 chez des patients remis d'une forme modérée et détecte une réactivité croisée substantielle chez les individus non exposés. Mais ces données sont-elles généralisables ?

Les macaques apportent la preuve du concept du développement d'une immunité naturelle ou vaccinale

Sur l’immunité naturelle : les recherches menées sur les macaques dès le début de l’épidémie ont suggéré que ces animaux sont des modèles prometteurs pour tester les vaccins et les traitements contre COVID-19. Ces 2 nouvelles études menées sur des macaques rhésus regardent justement si une première exposition au SRAS-CoV-2 entraine une production d’anticorps suffisante à protéger l’animal lors d’une nouvelle exposition. 9 animaux adultes qui ont totalement éliminé le virus s’avèrent ici bien immunisés à une nouvelle exposition virale 35 jours plus tard. Ces animaux ne présentent, lors de leur réexposition, que peu ou pas de symptômes. L’immunisation semble donc constituée mais des recherches supplémentaires seront nécessaires pour la durée de cette immunité naturelle.

 

Sur l’immunité vaccinale : la même équipe teste des candidats-vaccins anti-SRAS-CoV-2 qui ciblent la protéine de pointe du virus. Les candidats fournissent de l'ADN qui permet aux cellules hôtes de produire la protéine de pointe de manière à générer des réponses d'anticorps. Les 35 macaques adultes vaccinés présentent des réponses immunitaires similaires à l’immunité naturelle des macaques exposés. Réinfectés par voie intranasale 6 semaines plus tard, les niveaux d'anticorps induits par le vaccin suffisent à neutraliser le virus en seulement 2 semaines.

 

Certes des recherches supplémentaires seront nécessaires pour transposer ces résultats (et ces candidats) aux humains, mais ces données confirment le développement d’une immunité naturelle et vaccinale contre SARS-CoV-2