Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : L'OMS sous-estime la propagation du coronavirus

Actualité publiée il y a 5 mois 3 semaines 2 jours
Journal of Travel Medicine
Le nouveau coronavirus est au moins aussi transmissible que le virus SRAS

La propagation du nouveau coronavirus se poursuit avec un nombre de cas confirmés qui dépasse le cap des 70.000 (71.500 selon les données en temps réel du GISAID au 17 février) et 1.775 décès. Une propagation que l’Organisation mondiale de la Santé a toujours qualifiée de contrôlable, mais qui selon cette équipe de chercheurs de l’Université Umeå (Suède) est probablement très sous-estimée. Cette revue exhaustive des études précédentes sur la transmissibilité du coronavirus présentée dans le Journal of Travel Medicine, montre en effet que « le nouveau coronavirus est au moins aussi transmissible que le virus SRAS ».

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La pneumonie atypique associée au nouveau coronavirus, COVID-19, apparue en décembre à Wuhan (Chine) s’est rapidement révélée très contagieuse. Les scientifiques ont pu identifier le bouveau coronavirus comme très proche ou apparenté au MERS et au SRAS. De premières équipes de recherche ont ensuite tenté d’estimer le taux de reproduction de base (R0) du virus, une mesure de sa transmissibilité qui consiste en le nombre moyen de nouvelles infections générées par une personne infectée et contagieuse. Les chercheurs rappellent qu’avec un R0 >1, l’épidémie est susceptible de se propager, avec un R0 <1 de s'éteindre. R0 est donc une mesure incontournable, pour les épidémiologistes du risque de propagation de l'épidémie associée à un agent infectieux.

« Cette sous-estimation est lourde de conséquences sur la situation et la Santé publique mondiale »,

commente, en substance, l’un des auteurs de l’étude, Joacim Rocklöv, professeur de santé publique à l'Université d'Umeå.

Cet examen de la littérature révèle que le R0 moyen associé au COOVID-19 peut être estimé à 3,28, sa médiane (valeur « séparant » l’ensemble des virus en 2 groupes) à 2,79, ce qui dépasse les estimations de l'OMS : de 1,4 à 2,5. Les chercheurs précisent néanmoins que dans des études plus récentes, R0 semble se stabiliser aux alentours de 2-3 et s'attendent à ce que les prochaines estimations de R0 soient progressivement plus fiables, car basées sur davantage de données de cas et incluent l'effet de la sensibilisation et des nombreuses interventions mises en œuvre.

 

Les estimations ponctuelles publiées par l'OMS sont systématiquement inférieures à toutes les estimations publiées, même si à l’extrémité supérieure la valeur OMS rejoint l'extrémité inférieure des estimations publiées dans la littérature. Pour le 2019-nCoV ou COVID-19 et le SRAS, R0 se situe dans la même plage, soit entre 2 et 5. Cependant, en dépit d’une réponse plus rapide et d’une sensibilisation accrue du public, le 2019-nCoV s’est déjà plus propagé que le SRAS, ce qui indique qu'il pourrait être plus transmissible.

 

La sous-estimation du R0 du COVID-19 de l'Organisation mondiale de la santé (entre 1,4 et 2,5) vs l’analyse de cette équipe internationale (Umeå, Heidelberg et Zhangzhou) (moyenne de 3,28 et médiane de 2,79) suggère une transmissibilité plus élevée du nouveau coronavirus dont la propagation dépasse d’ailleurs les différentes prévisions et s’avère beaucoup plus élevée que le SRAS.