Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Pourquoi il ne faut rien lâcher

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 5 jours
JAMA Network Open
Pourquoi il ne faut pas relâcher nos comportements et observer, autant que possible, les différentes mesures de distanciation, dont le port du masque, en cette période de vaccination, contre le COVID-19 (Visuel Adobe Stock 334490121)

Cette simulation de modélisateurs de l'Université de Caroline du Nord montre clairement pourquoi il ne faut pas relâcher nos comportements et continuer à observer, autant que possible, les différentes mesures de distanciation, dont le port du masque, en cette période de vaccination intensive contre le COVID-19. En effet, la simulation, publiée dans le JAMA Network Open et réalisée ici pour l’Etat de Caroline du Nord, alerte contre de nouveaux pics possibles (en pointillés sur visuel ci-dessous), en cas de relâchement dans nos comportements, et en dépit de l’augmentation continue des couvertures vaccinales.

 

« Prévenir ces nouvelles vagues de cas de COVID-19 », explique le Dr Mehul chercheur en santé publique, au département de médecine d'urgence de l'UNC School of Medicine, « passe aujourd’hui par le respect des précautions telles que le port du masque et la distanciation physique ». L’auteur appelle les autorités sanitaires à prendre en compte ces modélisations, lorsqu’elles prennent leurs décisions pour assouplir les restrictions et les protocoles de prévention. D’autant que la modélisation ptrend bien en compte tous les facteurs qui jouent un rôle clés dans la diminution de la propagation du COVID-19, dont l’élargissement progressif de la vaccination : « Nous prenons bien en compte l'efficacité du vaccin, le taux de vaccination ainsi le degré de respect des mesures de prévention telles que le port du masque et la distanciation physique sur une période de temps définie ».

Visuel JAMA Network Open

Ce qui pourrait arriver si...

Plusieurs scénarii (voir courbes ci-contre) montrent "ce qui pourrait arriver" si des interventions non pharmaceutiques comme le port du masque et la distanciation physique n’étaient plus observées alors même que la vaccination est en cours. Les scenarii confirment naturellement le rôle clé de la vaccination :

 

  • le scénario A1, fondé sur un taux de vaccination complète de 75 % de la population et la poursuite infaillible des mesures barrières confirme une baisse soutenue jusqu'à très peu de nouveaux cas de COVID sur une période de 6 mois ;
  • le scénario C0 en revanche, basé sur une couverture vaccinale de 25% et le « relâchement » des mesures barrières, prévoit une augmentation soutenue des cas quotidiens de COVID, avec un pic à 6 mois.

 

« Dès que vous commencez à assouplir le port du masque et la distanciation physique, même sur un faible pourcentage de la population, vous obtenez une augmentation des cas.

Jusqu'à ce que nous atteignions une couverture vaccinale d’environ 50% de la population,

il y a toujours risque de propagation si nous relâchons les mesures barrières ».