Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Première estimation du risque de transmission intra-familiale

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 5 jours
Clinical Infectious Disease
Le taux d'attaque secondaire du virus est estimé à 16% dans les ménages, avec une forte variabilité en fonction des membres de la famille.

A l’heure du confinement, et en amont du déconfinement et en particulier du retour des plus jeunes à l’école, se pose la question du taux de transmission du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 au sein des foyers. Cette équipe chinoise de la Huazhong University of Science and Technologie publie la première étude de cohorte de ménages estimant les caractéristiques de la transmission du COVID-19 au sein des familles confinées. Ces données, présentées dans dans la revue Clinical Infectious Disease font état d’un taux d'attaque secondaire de 16% dans les ménages, avec une forte variabilité en fonction des membres de la famille.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Qu’est-ce que cela signifie ? L’étude suggère que  SRAS-CoV-2 s'est propagé à partir d’un membre infecté de la famille chez 16,3% de ses contacts familiaux, cependant ce taux d’attaque varie de 17,1% chez les adultes à 4% chez les enfants.

SARS-CoV-2 semble plus contagieux que SRAS, MERS et H1N1

L’analyse a été menée à partir des données des dossiers médicaux et d’entretiens téléphoniques avec 105 patients « index » admis dans l'un des hôpitaux de Wuhan, diagnostiqués positifs par PCR, et leurs 392 contacts familiaux, sur la période du 1er janvier au 20 février. L'âge médian des patients était de 51 ans et 57,1% étaient des hommes. L'âge médian des contacts adultes était de 46 ans et l'âge médian des contacts enfants de 6,5 ans. L’analyse montre que :

  • La transmission secondaire du SRAS-CoV-2 s'est développée chez 64 des 392 contacts familiaux, soit 16,3% ;
  • le taux d'attaque secondaire chez les conjoints de patients index est de 27,8% ;
  • le taux d’attaque secondaire « moyen » chez chez les autres membres adultes du ménage est de 17,3% ;
  • le taux d'attaque secondaire chez les enfants est de 4% ;
  • le taux d'attaque secondaire des contacts au sein des ménages avec des patients index qui se sont mis en quarantaine dès l'apparition des symptômes est de 0% ;
  • 9 contacts familiaux soit 14,1% ont été confirmés comme infectés, mais sont restés asymptomatiques ;
  • les principaux facteurs de risque d’infection du contact au sein du foyer sont donc l'âge du contact et la relation (conjoint) avec le patient index ;
  • la mise en quarantaine des patients index dès l'apparition des symptômes est utile pour prévenir la transmission du SRAS-CoV-2 au sein de la famille.

 

En conclusion, le taux cumulé de transmission du SRAS-CoV-2 au sein d’un ménage par un membre de la famille infecté est de 16,3%. L'âge des contacts familiaux et la relation du conjoint avec le cas index sont les facteurs de risque majeurs de transmission. La mise en quarantaine des patients index à la maison dès l'apparition des symptômes semble efficace à prévenir la transmission du SRAS-Co-2 au sein du ménage.

 

Enfin, l’étude montre également que le taux d'attaque secondaire du SRAS-CoV-2 est supérieur à celui du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et de la grippe pandémique H1N1 de 2009.