Actualités

COVID-19 : Quel taux de réhospitalisation ?

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 6 jours
CMAJ
Quelle est la fréquence des réadmissions après une hospitalisation pour COVID-19 ? (Visuel Adobe Stock 158978688)

Quelle est la fréquence des réadmissions après une hospitalisation pour COVID-19 ? Cette étude épidémiologique, menée en Alberta et en Ontario et publiée dans le Canadian Medical Association Journal, révèle que chez les personnes hospitalisées pour COVID-19, le décès ou la réadmission sont des risques courants, concernant 11 % des patients. Au-delà de confirmer ce pronostic sévère des COVIDs nécessitant l’hospitalisation, l’étude apporte des données précieuses sur les ressources hospitalières nécessaires, et donc pour la planification des soins de santé.

 

Les facteurs de risque de réadmission précoce ou de décès ont également toute leur importance, souligne l’auteur principal, Dr Finlay McAlister, de l'Université de l'Alberta, à la fois pour l'équipe hospitalière et le médecin généraliste qui reprend les soins après la sortie de l’hôpital, mais aussi pour les équipes de transition (HAD, SAD) qui doivent mobiliser, pour certains patients des ressources de soins de santé supplémentaires.

Pas plus de réhospitalisations post COVID que pour d'autres diagnostics

L'étude : il s’agit de la très large analyse des données de tous les adultes hospitalisés en Alberta et en Ontario pour le SRAS-CoV-2 entre janvier 2020 et septembre 2021. L'Ontario et l'Alberta représentant la moitié de la population du Canada. L’analyse a ainsi porté sur 843.737 personnes testées positives pour le SRAS-CoV-2 par test PCR et dont 5,5% (n=46.412) ont été hospitalisées.

 

  • chez ces patients hospitalisés,  
  • la durée moyenne d’hospitalisation est de 8 jours,
  • 14% ont dû être pris en charge en USI ;
  • 18% (n=8.496) sont décédés à l'hôpital ;
  • 11% des patients sortis de l’hôpital ont été réadmis ou sont décédés dans les 30 jours suivant leur sortie ;
  • près de la moitié des réadmissions concernaient des problèmes pulmonaires.
  • les taux de décès à l'hôpital s’avèrent plus élevés et les durées de séjour plus longues pour les patients atteints de COVID-19 que pour les patients atteints d'autres infections respiratoires ;
  • les taux de réadmission cependant sont globalement similaires à ceux relevés avec d’autres conditions médicales.

 

« En dépit de taux élevés de réadmission après les hospitalisations pour COVID-19, nous constatons que les résultats dans les 30 jours suivant la sortie sont en ligne avec les admissions pour d'autres diagnostics médicaux », écrivent les auteurs.

 

Qui sont les patients réhospitalisés ou décédés ? Ces patients ont tendance à être plus âgés, à présenter plusieurs comorbidités, sont plus susceptibles d'être de sexe masculin, ont été renvoyés avec des soins à domicile ou dans un établissement de soins de longue durée. Ils ont également des antécédents d'hospitalisations et de visites aux Urgences pour d’autres causes.

 

Qui sont les patients hospitalisés ? L’analyse montre, « accessoirement » que parmi les patients hospitalisés pour COVID-19, 91 % à 95 % n'étaient pas vaccinés, ce qui souligne l'efficacité des vaccins.

 

Enfin, les auteurs précisent que leur étude n’a pas pris en compte les COVIDs longs qui viennent alourdir le fardeau des complications et nécessitent, aussi, des ressources supplémentaires de soins de santé.