Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Quelle efficacité des purificateurs d’air portables ?

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 4 jours
PloS ONE
L’aération des pièces fait partie des mesures de base de prévention des infections COVID-19. Mais on ignore l’apport possible des purificateurs d’air portables dans la réduction de l'incidence du COVID-19 et d'autres infections respiratoires (Visuel Adobe Stock 388801452)

L’aération des pièces fait partie des mesures de base de prévention des infections COVID-19. Mais on ignore l’apport possible des purificateurs d’air portables dans la réduction de l'incidence du COVID-19 et d'autres infections respiratoires. Cette équipe de virologues de l’Université de Bristol s’est donc mis « en chasse » de preuves d’efficacité. Leur méta-analyse de la littérature conclut, dans la revue PLoS ONE, à l’absence totale de preuves concernant l'efficacité d'une intervention qui pourrait pourtant être efficace et rentable pour prévenir la transmission des infections respiratoires.

 

Les infections respiratoires telles que la toux, le rhume et la grippe sont fréquentes et touchent tous les groupes d'âge. De nombreuses bactéries et virus peuvent se propager dans l'air en parlant, en toussant ou en éternuant.  On sait aujourd’hui que le COVID-19 se propage également principalement par des gouttelettes ou des aérosols en suspension dans l'air. Pouvoir contrôler en intérieur la façon dont nous transmettons les infections respiratoires est d'une importance capitale, en particulier dans les environnements sensibles tels que les maisons de retraite, les écoles / garderies, les hôpitaux ou encore les bureaux où les gens sont en contact étroit.

Allégations ou indications ?

De nombreux fabricants de purificateurs d’air portables ont suggéré l’efficacité de leurs dispositifs à éliminer les bactéries et les virus nocifs de l'air intérieur, y compris les particules virales du COVID-19. L’équipe de Bristol a donc mené une revue de la littérature pour vérifier si certains purificateurs d’air pouvaient contribuer à réduire l'incidence des infections respiratoires et donc quelles étaient les preuves éventuelles pour recommander leur utilisation dans ces contextes sensibles. L'équipe a également regardé si les purificateurs d’air portables capturent les bactéries et les virus en suspension dans l'air, et si oui, "ce" qui est spécifiquement capturé.

Il n'existe aucune étude sur les effets des purificateurs d’air disponibles dans le commerce

sur l'incidence des infections respiratoires dans un environnement intérieur donné n’a été publiée.

 

2 études rapportent cependant l'élimination ou la capture de bactéries en suspension dans l'air dans des environnements intérieurs (un bureau et une salle d'urgence), suggérant que certains purificateurs capturent les bactéries en suspension dans l'air et réduisent ainsi la concentration de bactéries en suspension dans l'air. Cependant, ces études n’ont pas examiné la présence de virus dans les filtres, ni la réduction des particules virales dans l'air.

 

L'auteur principal, le Dr Ashley Hammond, épidémiologiste des maladies infectieuses au Center for Academic Primary Care de l’Université de Bristol conclut : «Notre étude met en évidence le manque considérable de preuves sur l'efficacité possible des purificateurs d’air dans la prévention des infections respiratoires, y compris le COVID- 19. S’il existe quelques preuves suggérant que l'utilisation de purificateurs d’air pourrait théoriquement contribuer à réduire la propagation du COVID-19, il n’existe aucune donnée d'efficacité et de réduction d'incidence de ces infections ».

 

C’est donc en pratique un appel à mener des études de toute urgence,

 

d’autant que ces dispositifs portables et peu coûteux pourraient bien apporter des avantages réels dans la lutte contre les infections et contre le COVID-19.