Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Quels résultats chez les jeunes adultes hospitalisés ?

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 19 heures
JAMA
Ce nouveau bilan des résultats de jeunes adultes hospitalisés avec COVID-19 qui révèle un taux de formes sévères et de complications non négligeable appelle à respecter au maximum les gestes barrière (Visuel Adobe Stock 332747068)

Ce nouveau bilan des résultats de jeunes adultes hospitalisés avec COVID-19 qui révèle un taux de formes sévères et de complications non négligeable appelle à respecter au maximum les gestes barrières, à la fois pour protéger les plus âgés, mais pas seulement : en effet ces données publiées dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Internal Medicine par une équipe du Brigham and Women's Hospital (BWH, Boston), révèlent que plus de 20% des patients âgé de 18 à 34 ans et hospitalisés pour COVID-19 ont nécessité des soins intensifs.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L'âge plus avancé a largement été documenté comme un facteur voire le facteur majeur de risque de morbidité et de décès lié au COVID-19, les patients plus jeunes ont reçu moins d'attention en termes de vulnérabilité et de résultats cliniques défavorables, cependant, avec la reprise des universités et de l’activité économique, il devient essentiel de préciser les risques encourus par ce groupe de patients plus jeunes.

Un taux significatif de résultats indésirables chez les patients COVID-19 jeunes

L’équipe du BWH a analysé les trajectoires cliniques de 3.222 patients COVID-19 âgés de 18 à 34 ans et hospitalisés dans 419 hôpitaux. Cette analyse montre que, dans ce groupe de patients COVID-19 « jeunes adultes » :

  • 21% ont eu besoin de soins intensifs,
  • 10% d'une ventilation mécanique,
  • 2,7% sont décédés.

À titre de comparaison, le taux de décès des personnes du même groupe d'âge hospitalisées pour crise cardiaque est d'environ la moitié de ce chiffre.

 

un taux significatif de résultats indésirables : l’auteur principal, le Dr Jonathan Cunningham, chercheur en médecine cardiovasculaire au BWH précise que même si le taux de décès de 2,7% reste inférieur à celui des patients plus âgés, il est élevé pour des jeunes normalement en bonne santé, et élevé en regard des taux de décès constatés avec d’autres pathologies, pour la même tranche d’âge.

 

Quelques résultats frappants :

  • 57% des jeunes hospitalisés pour COVID-19 sont issus de minorités ethniques et/ou défavorisées ;
  • les facteurs de risque cardiovasculaire sont également surreprésentés parmi ces jeunes adultes hospitalisés :
  • respectivement 36,8% et 24,5% des patients souffraient d'obésité et d'obésité morbide ;
  • 18,2% de ces patients jeunes adultes souffraient de diabète et 16,1% d'hypertension ;
  • globalement, dans ce groupe d’âge aussi, ces comorbidités sont associées à plus de sévérité et plus de complications ;
  • les patients jeunes adultes souffrant d'obésité morbide, par exemple, représentent 41% des mises sous ventilation mécanique et/ou décès dans ce groupe d’âge ;
  • la pré-existence de ces comorbidités, fait monter le risque de complications et de décès, dans ce groupe d’âge à un niveau comparable à celui d’adultes d'âge moyen, âgés de 35 à 64 ans, exempts de de telles conditions.

 

 

Ainsi, alors que l’idée généralement reçue est que la grande majorité des patients de cette tranche d'âge développeront une forme limitée de la maladie, les risques d’hospitalisation et de complications apparaissent en fait non négligeables, soulignent les auteurs.

 

Un nouvel appel à une prevention générale et responsable.