Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Sur l’efficacité du dépistage rapide et du port du masque en intérieur

Actualité publiée il y a 1 mois 4 semaines 1 jour
Annals of Internal Medicine
Le respect d’un protocole en 3 points, dépistage, masque et ventilation peut permettre la tenue d’événements de masse intérieur, des rassemblements interdits depuis le début de la pandémie de COVID-19 en raison du risque élevé de propagation du SRAS-CoV-2 (Visuel Adobe Stock 419085719).

Un dépistage rapide et le port du masque sont efficaces à empêcher la transmission du SRAS-CoV-2 lors de rassemblements de masse en intérieur, conclut cette étude observationnelle, menée à Barcelone lors d'un concert de masse en salle, sans distanciation physique. La recherche publiée dans les Annals of Internal Medicine suggère que le respect d’un protocole en 3 points, dépistage, masque et ventilation peut permettre la tenue d’événements de masse intérieur, des rassemblements interdits depuis le début de la pandémie de COVID-19 en raison du risque élevé de propagation du SRAS-CoV-2.

 

Les chercheurs de l'hôpital Germans Trias i Pujol (Barcelone) ont analysé les dossiers de santé électroniques de 5.000 participants à un concert de musique en salle à pour déterminer si les mesures prises à l’occasion de ce rassemblement avaient permis d’empêcher les taux élevés de transmission jusque-là constatés. Des infirmières sur place ont fait passer à tous les participants un test de diagnostic rapide de détection d'antigène (Ag-RDT) et ont distribué des masques devant être portés pendant toute la durée de l'événement. Les participants « étaient autorisés » à chanter et à danser et aucune distanciation physique n'était requise.

Un protocole rigoureux semble pouvoir permettre la tenue de tels événements

L’analyse, qui a finalement porté sur 4.584 participants constate que :

 

  • 6 cas de COVID-19 ont été recensés dans les 2 semaines qui ont suivi le concert ;
  • sur ces 6 personnes, 3 ont été identifiées au cours des recherches de contacts de cas index connus qui n'avaient pas assisté au concert ; leur contamination était donc peu susceptible d’être associée l'événement ;
  • une femme semble avoir été en période d'incubation pendant le concert ;
  • la source de transmission des 2 derniers cas n'a pas pu être identifiée.

 

De plus, l’étude a été menée dans une communauté présentant de faibles taux de vaccination et un taux d'infection modéré. Ses résultats, plutôt positifs, suggèrent qu’un protocole rigoureux, combinant un dépistage rapide à l’entrée, le port du masque obligatoire et la ventilation de la salle, peut permettre la tenue de tels événements de masse en intérieur, avec un risque minime de transmission.