Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Un appel à un changement de cap radical

Actualité publiée il y a 6 mois 3 semaines 1 jour
BioEssays
Il s'agit maintenant d'identifier, de prioriser et d'inverser ces conditions systémiques ayant permis la pandémie

Ces deux scientifiques de l’Université de technologie de Singapour nous livrent une réflexion inédite sur les conditions de notre civilisation qui ont pu favoriser le développement de la pandémie COVID-19. L’article, validé par les pairs mais encore en cours de finalisation, présenté dans la revue BioEssays, appelle en effet à identifier, à prioriser et à inverser ces conditions systémiques ayant permis la pandémie. Reprenant la métaphore biblique, les chercheurs désignent ici les 4 cavaliers ou fléaux de la « coronapocalypse » et appellent à un changement de cap radical.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Car au-delà de la propagation du virus et de ses enjeux virologiques et sanitaires, considérables, la pandémie ne serait-elle pas aussi le symptôme émergent d’un malaise beaucoup plus profond dans « un monde de plus en plus fragile, volatil, hyperconnecté et centralisé » ? Selon ces scientifiques, Kang Hao Cheong et Michael C. Jones, la convergence de ces 4 facteurs pourrait précipiter la civilisation vers une autodestruction dont la pandémie COVID-19 ne serait qu'un des nombreux déclencheurs possibles.

Stopper les 4 cavaliers de la coronapocalypse

Les nouveaux cavaliers de la coronapocalypse sont comparés ici à des conditions chroniques et dynamiques : la surpopulation, la mondialisation, l'hyperconnectivité et des chaînes d'approvisionnement de plus en plus centralisées sont invoquées. La pandémie COVID-19 est fondée sur la mondialisation, rappellent les chercheurs. La pandémie a rapidement mis en évidence un manque colossal de préparation : « COVID-19 révèle des anomalies critiques dans notre système mondial de commerce, de gouvernance et de santé publique ». La pandémie déséquilibre d'autres domaines vitaux, tels que la stabilité économique et géopolitique et ces effets pourraient aboutir à une catastrophe sans précédent.

 

Ces conditions -ces 4 cavaliers- pourraient avoir des effets encore plus tragiques si elles n’étaient pas sévèrement atténuées, alertent les auteurs. COVID-19 doit donc être aussi compris comme un coup de semonce ou un signal d’alarme qui doit « nous réveiller ». L’entière compréhension de ce risque « explosif » doit nous guider vers l'unique solution possible, un changement de cap, radical et mondial, basé sur le principe de précaution et motivé par des principes biologiques.

 

« Nous devrons bâtir de nouvelles institutions et adopter des comportements sociaux durables qui imitent la vie, plutôt que des systèmes qui défient ses principes, un monde dans lequel les êtres vivants anticipent, évitent de détruire et travaillent à une vie durable et prospère ».

 

L'opinion que le monde sera radicalement et définitivement changé par cette « calamité » est déjà largement partagée, cependant, personne ne sait exactement de quelle manière. Cette réflexion nous met sur la voie : « Tant que ces conditions ne sont pas inversées, le point final de cette dynamique, restera une catastrophe mondiale ». Une réflexion à lire absolument.