Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19: Un corticoïde courant, la dexaméthasone réduit d’un tiers le risque de décès

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 jours
RECOVERY
La dexaméthasone pourrait éviter 1 décès pour 8 patients ventilés ou sur 25 patients sous oxygène (Visuel AdobeStock_303365426)

Ces résultats à paraître, issus de l'essai RECOVERY (Randomized Evaluation of COVid-19 thERapY mené à l’Université d’Oxford, et objet d’une déclaration préliminaire des chercheurs*, révèlent que la dexaméthasone, un corticoïde synthétique peu coûteux, réduit la mortalité jusqu'à un tiers chez les patients COVID-19, hospitalisés et souffrant de complications respiratoires sévères. C’est le premier médicament éprouvé permettant de réduire les décès liés au nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

 

Dans ce bras d'essai mené auprès de 6.000 patients, la dexaméthasone a permis de réduire d’1 tiers les décès chez les patients assistés par ventilation et de 20% chez les patients recevant uniquement une oxygénothérapie. En revanche, le traitement n’apporte aucun avantage aux patients qui n'ont pas eu besoin d'assistance respiratoire. Le Secrétaire britannique à la santé a déclaré que les médecins du National Health Service (NHS) vont commencer à traiter les patients avec le médicament dès cet après-midi.

La dexaméthasone pourrait éviter 1 décès pour 8 patients ventilés ou sur 25 patients sous oxygène

Démarré au mois de mars, l’essai clinique randomisé RECOVERY vise à tester toute une gamme de traitements possibles pour COVID-19, dont la dexaméthasone à faible dose, un stéroïde synthétique, utilisé généralement pour son effet anti-inflammatoire. 2.104 patients ont été randomisés pour recevoir de la dexaméthasone à raison de 6 mg, une fois par jour (par voie orale ou par injection intraveineuse) pendant 10 jours et ont été comparés à 4.321 patients randomisés pour des soins standards. L’analyse montre que :

  • parmi les patients qui ont reçu les soins habituels, le taux de décès est le plus élevé à 28 jours chez ceux ayant eu besoin d'une ventilation (soit 41%), intermédiaire chez ceux qui ont eu besoin d'oxygène (25%), et le plus faible chez ceux qui n’ont reçu aucun soutien respiratoire ;
  • la dexaméthasone a réduit le nombre de décès d'un tiers (de 35%) chez les patients ventilés, de 20% chez les patients recevant une oxygénothérapie ;
  • aucun avantage avec la dexaméthasone n’est constaté chez les patients sans assistance respiratoire

 

Un médicament peu coûteux, en vente libre et utilisable immédiatement : l’un des auteurs principaux, le Dr Peter Horby, professeur de maladies infectieuses à l’Université d’Oxford explique que la dexaméthasone est le premier médicament à améliorer la survie dans la maladie COVID-19. « Un bénéfice en termes de survie clair et important chez les patients atteints de formes sévères nécessitant une assistance respiratoire ». De plus, et c’est une autre bonne nouvelle, la dexaméthasone est peu coûteuse, en vente libre et peut être utilisée immédiatement pour sauver des vies.

 

Des résultats préliminaires mais qualifiés de « très clairs » de l'essai RECOVERY : la dexaméthasone réduit le risque de décès chez les patients souffrant de complications respiratoires sévères de COVID-19.