Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Un modèle financier prévoit les pics pandémiques

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 4 jours
Frontiers in Physics
Schéma Constantino Tsallis et Ugur Tirnakli

Alors qu’à fin mai, l’épidémie COVID-19 associée au nouveau coronavirus SARS-CoV-2 est responsable de 6 millions de cas confirmés et de près de 400.000 décès, cette équipe de scientifiques du Santa Fe Institute, propose, dans la revue Frontiers in Physics, un nouveau modèle de prédiction des pics de la pandémie. L'outil nourri par les statistiques disponible « fonctionne dans tous les pays dans lesquels il vient d’être testé ».

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’hypothèse d’un des chercheurs, Constantino Tsallis, du National Institute of Science and Technology for Complex Systems, Rio de Janeiro est que la forme de graphiques publiés représentant l’évolution des cas confirmés quotidiennement en Chine suit un modèle qu’il avait lui-même contribué à développer pour décrire le comportement du marché boursier. « La forme est identique : pour les données financières, la fonction décrit les probabilités de cours, pour COVID-19, il décrit le nombre de cas confirmés et le nombre de décès ».

Schéma Constantino Tsallis et Ugur Tirnakli

Le modèle pourrait être utilisé pour de futures épidémies

Dans cette nouvelle modélisation, les scientifiques ont utilisé des données en provenance de Chine pour définir les principaux paramètres de la formule. Puis les chercheurs ont appliqué la formule à d'autres pays, dont la France, le Brésil et le Royaume-Uni, et ont constaté qu'il correspondait à l'évolution des cas confirmés et des taux de mortalité au fil du temps. Le modèle peut être mis à jour en temps réel avec les nouvelles données disponibles et peut ajuster ses prévisions en conséquence. Enfin, il pourrait être utilisé pour prévoir l’évolution de futures épidémies.