Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Un test sanguin prédictif du pronostic

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 1 jour
Cell Systems
27 protéines du sang ont été identifiées par spectrométrie de masse, qui permettent de prédire la progression de COVID-19 (Visuel Arne Sattler/Charité)

27 protéines du sang permettent de prédire la progression de la maladie, c’est la découverte de cette équipe de la Charité - Universitätsmedizin Berlin qui propose ainsi, dans la revue Cell Systems, un test sanguin prédictif de pronostic chez les patients COVID-19.  

 

Les patients répondent de manière très variable à l'infection par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2. Il existe donc un besoin urgent de biomarqueurs fiables permettant de prédire la progression et la sévérité de la maladie. L’équipe de recherche dirigée par le Pr Markus Ralser, directeur de l'Institut de biochimie de la Charité, et son équipe, identifient ici, par des techniques de pointe, dont la spectrométrie de masse, différentes protéines dont les niveaux dans le plasma sanguin peuvent prédire le pronostic.

27 protéines dans le sang dont les niveaux varient selon la sévérité de la maladie

La plateforme de spectrométrie de masse précise et à haut débit développée par l’équipe est en effet capable d'analyser les protéomes des patients ou l’ensemble des protéines présentes dans le « matériel biologique » au rythme de 180 échantillons par jour. Grâce à cette technologie, l'équipe a analysé des échantillons de plasma sanguin de 31 hommes et femmes traités pour COVID-19 à différents degrés de sévérité. L’analyse identifie 27 protéines dans le sang dont la concentration varie en fonction de la sévérité de la maladie. Ces signatures moléculaires ont ensuite été validées sur des échantillons de 17 patients COVID-19 et de 15 témoins en bonne santé.

 

2 applications très différentes possibles :

  • Un test de pronostic de la maladie qui permettrait au médecin traitant de prédire si un patient atteint de COVID-19 va développer des symptômes sévères ;
  • un test de diagnostic en milieu hospitalier, permettant d’évaluer l’évolution de l'état d'un patient : dans certains cas, les symptômes d'un patient ne semblent pas fournir une image précise de son état de santé. Une évaluation objective, basée sur son profil de biomarqueurs, pourrait être extrêmement utile, en particulier lorsque le patient est en réanimation.

 

Un profil protéique plus complet : cette signature comprend également des facteurs de coagulation et des régulateurs de l'inflammation. Certaines de ces protéines agissent sur l'interleukine 6 (IL-6) au niveau moléculaire.

L'IL-6 est une protéine connue pour provoquer une inflammation et qui, selon des études préliminaires est associée aux symptômes les plus sévères de COVID-19.