Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Un virus bientôt saisonnier ?

Actualité publiée il y a 3 jours 8 heures 36 min
Frontiers in Public Health
COVID-19 est là pour durer et le virus provoquera des épidémies toute l'année jusqu'à ce que l'immunité collective soit atteinte (Visuel Adobe Stock 371265168)

La plupart des virus respiratoires circulent selon une saisonnalité. Cette revue de la littérature publiée dans Frontiers in Public Health suggère que COVID-19, la maladie causée par SRAS-CoV-2, suivra probablement cette tendance et deviendra saisonnière dans les pays à climat tempéré, mais seulement lorsque l'immunité de groupe sera atteinte. D’ici là, le coronavirus devrait continuer à circuler quelle que soit la saison. Ces conclusions mettent en évidence l'importance de maintenir les mesures de santé publique mises en oeuvre pour contrôler le virus.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

« COVID-19 est là pour durer et le virus provoquera des épidémies toute l'année jusqu'à ce que l'immunité collective soit atteinte. Nous devons apprendre à vivre avec et continuer à mettre en œuvre les meilleures mesures de prévention, y compris le port du masque, la distanciation, l'hygiène des mains et éviter les rassemblements », explique l’auteur principal, le Dr Hassan Zaraket, de l'Université américaine de Beyrouth.

Plusieurs vagues de COVID-19 avant l’atteinte de l'immunité collective

Comment ces scientifiques parviennent-ils à ces conclusions ? Nous savons que de nombreux virus respiratoires suivent des modèles saisonniers, en particulier dans les régions tempérées. La grippe notamment et plusieurs types de coronavirus responsables du rhume sont connus pour culminer en hiver dans les régions tempérées, mais circulent toute l'année dans les régions tropicales. Les chercheurs ont passé en revue les facteurs viraux et des hôtes qui régulent la saisonnalité de ces virus saisonniers ainsi que les dernières données sur la stabilité et la transmission du SRAS-CoV-2.

  • La survie du virus dans l'air et sur les surfaces, la sensibilité des humains à l’infection et nos comportements tels que nos rassemblements à l’intérieur selon les saisons, en raison des changements de température et d'humidité, influencent la transmission des virus respiratoires aux différents moments de l'année ;
  • comparé à d'autres virus respiratoires tels que les virus grippaux, le SARS-CoV-2 a un taux de transmission plus élevé (R0), au moins en partie en raison de sa circulation au sein d’une population très largement immunologiquement naïve. Ainsi, contrairement à la grippe et à d'autres virus respiratoires, les facteurs qui régissent la saisonnalité de ces autres virus, ne peuvent pas encore arrêter la propagation du COVID-19 pendant les mois d'été. Mais, une fois l'immunité collective soit naturellement, soit par vaccination, le R0 devrait chuter considérablement, rendant le virus plus sensible aux facteurs saisonniers ;
  • une telle saisonnalité a été rapportée pour d'autres coronavirus, y compris ceux qui sont apparus plus récemment tels que NL63 et HKU1, qui suivent le même schéma de circulation que la grippe.

 

Des prédictions qui restent à confirmer : si cet examen sérieux de la littérature nous apporte des données précieuses sur les modèles de propagation d’autres virus et coronavirus, selon ses auteurs-mêmes, le SARS-CoV-2 reste un nouveau virus encore largement inconnu.

 

« Mais nous pensons qu’il est très probable, en regard des données actuelles que COVID-19 deviendra une maladie saisonnière, comme les épidémies de rhume liées aux autres coronavirus ».