Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID LONG : 26% des patients toujours symptomatiques 6 mois après

Actualité publiée il y a 4 jours 16 heures 8 min
PLoS ONE
6 mois après le diaqnostic d'un COVID-19, 55% des patients COVID signalent toujours de la fatigue, 25 % un essoufflement et 26% des symptômes de dépression (Visuel Fotolia 112963598)

6 mois après le diaqnostic d'un COVID-19, 55% des patients COVID signalent toujours de la fatigue, 25 % un essoufflement et 26% des symptômes de dépression. Ce sont les principaux résultats de cette étude de l'Université de Zurich, représentative de la population générale : plus d’1 patient COVID sur 4 déclare ne pas s'être complètement rétablis après 6 à 8 mois. Des données publiées dans la revue PLoS ONE qui rappellent la nécessité de mettre en œuvre des programmes de surveillance à long terme.

 

Alors que les premières réponses de santé publique au virus du SRAS-CoV-2 étaient axées, pour le système de soins, sur la réduction et une meilleure prise en charge des cas sévères COVID-19, aujourd’hui, alors qu’un nombre croissant de preuves indique que l'infection peut également avoir des conséquences à long terme sur la santé physique et mentale, il s’agit aussi de mettre en œuvre des parcours de soins des patients diagnostiqués avec un COVID.

Planifier des ressources adaptées à ces nouveaux besoins durables de soins de santé

L’étude a suivi 431 participants testés positifs pour le SRAS-CoV-2 entre février et août 2020, âgés en moyenne de 47 ans, et qui ont renseigné différents résultats de santé en moyenne 7 mois après leur diagnostic.

 

  • 89 % des participants présentaient des symptômes au moment du diagnostic ;
  • 19 % ont été hospitalisés ;

6 à 8 mois après le diagnostic initial de COVID-19 :

  • 26% des participants ont déclaré ne pas être complètement rétablis,
  • 55 % ont signalé des symptômes de fatigue,
  • 25 % un certain degré d'essoufflement,
  • 26 % des symptômes de dépression ;
  • un pourcentage plus élevé de femmes et de patients initialement hospitalisés ont déclaré ne pas s'être rétablis vs hommes et personnes non hospitalisées ;
  • au total, 40% des participants ont signalé au moins 1 consultation chez un médecin généraliste liée au COVID-19 après la fin de la phase aiguë de leur maladie.

 

Il s’agit donc bien de prévoir d’affecter de nouvelles ressources dans nos systèmes de soins pour suivre ces cas de COVID longs et, plus globalement, pour les soins post-COVID-19.

 

 « Cette étude de cohorte basée sur un échantillon représentatif de personnes infectées par le SRAS-CoV-2 révèle que 26% ne se sont pas complètement rétablis dans les 6-8 mois après le diagnostic et 40% ont dû consulter au moins une fois. Ces résultats soulignent la nécessité de planifier en temps opportun des ressources adaptées à ces nouveaux besoins de santé ».