Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID long : Des troubles psychiatriques trop souvent négligés

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 2 jours
JAMA Network Open
La prévalence de symptômes de problème de santé mentale est confirmée comme élevée chez les patients souffrant d’un syndrome post-COVID ou COVID long (Visuel Adobe Stock 560072776)

Symptômes psychiatriques, recours au traitement et obstacles aux soins de santé mentale, cette équipe de l’University of British Columbia (Vancouver) souhaite sensibiliser ses collègues à la prévalence élevée de symptômes de problème de santé mentale, chez les patients souffrant d’un syndrome post-COVID ou COVID long. La recherche, publiée dans le JAMA Network Open, confirme l’importance d’élargir le dépistage de ces symptômes et l’accès aux soins de santé mentale, pour ces patients.

 

L’étude transversale menée sur les données de 25.122 participants de la National Health Interview Survey (NHIS) 2022, conclut que :

 

  • les personnes souffrant d'un COVID long -défini comme la rémanence de symptômes plus de 3 mois après l’infection initiale- ont un risque multiplié par 2 de souffrir de symptômes de dépression et d'anxiété -qu’en population générale ;
  • les patients présentant ces symptômes sont plus susceptibles de signaler des obstacles à l’accès aux soins.

 

Précisément,

 

  • 3,4 % des participants avaient été diagnostiqués avec un COVID long ;
  • la prévalence des symptômes de dépression atteint 16,8 % chez ce groupe de patients, vs 7,1 % ;

  • la prévalence des symptômes d'anxiété 16,7 % % vs 6,3 % ;
  • les troubles du sommeil 41,5 % vs 22,7 % ;
  • les troubles cognitifs 35,0 % vs 19,5 ;
  • une fatigue invalidante 4,0 % vs 1,6 % ;
  • les participants atteints d'un COVID long sont plus susceptibles de signaler un obstacle, et notamment relevant du coût, à l’accès à des conseils ou à une thérapie en santé mentale.

 

L’étude confirme donc la prévalence élevée des symptômes « psychiatriques » chez ce groupe de patients, et les auteurs appellent à élargir dans les parcours de soins pour les patients souffrant de COVID long l’accès au dépistage et aux soins et soutien en santé mentale.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème